Cinéma,  Critiques,  Le Vidéo Club MoviesNerd

Critique de “God Bless America” par Axel

Bonjours chers lecteurs,

J’écris cette critique alors que je viens juste de voir ce film, et que je suis encore en train de trembler à cause de la fin du film, il vient de me retourner le cerveau, et c’est à ce point critique que j’adore faire mes critiques quand je suis tellement emporté dans le film que mes doigts dansent sur le clavier de l’ordinateur sans que j’aie à réfléchir à ce que je vais mettre dans la suite, c’est dans cet état d’excitation avec les superbes musiques de ce film dans les oreilles que je vais écrire cette critique.

Ce film dont je parle depuis ces quelques lignes s’appelle “God Bless America” qui est sorti en 2012, et qui a un synopsis qui ne peut pas être plus d’actualité, en résumé, Frank (le personnage principal du film) à une vie banale, père divorcé, boulot ennuyeux au possible et un appartement à côté duquel vivent des voisins très bruyants avec un bébé qui crie toute la nuit, et le seul plaisir qu’il pouvait encore avoir était de regarder la TV, mais ces derniers temps il n’y a que des programmes d’une qualité plus que douteuse (vous avez vu ce n’est pas très loin de la réalité) ce qui énerve de plus en plus Franck, et tout devient encore pire quand il se fait virer de son job et découvre qu’il a une tumeur au cerveau, c’est à ce moment qu’il décide de cesser de vivre dans ce monde, alors qu’il est sur le point de se tirer une balle, il voit à la TV une émission de TV réalité ou une gamine de 15 ans planifie son anniversaire, et qui pique une crise à chaque fois qu’elle n’a pas ce qu’elle veut (une parodie de My Sweet Sixteen sur MTV en somme). C’est là qu’il décide de rester dans ce monde un tout petit plus longtemps pour aller tuer cette “salope prétentieuse”, et voilà comment il décide d’éliminer toutes les personnes qu’il juge méritantes de mourir.

Voilà le pitch du film, alors moi peu amateur de TV réalité et même certaines fois de la TV en général, je ne pouvais que sauter sur ce film pour le voir et je ne cache pas que ce fut un peu jouissif de pouvoir assister à ce spectacle sanglant mais mérité (d’après la psychologie du personnage, pour moi tuer c’est mal m’voyez), passons au premier point.

Le premier point est la technique, je n’ai pas grand-chose à dire à part que l’image était jolie à voir, sans pour autant révolutionner, le réalisateur sait parfaitement comment utiliser une caméra et arrive à donner un rendu satisfaisant. Le metteur en scène arrive bien à rendre la violence jouissive à l’écran à la manière d’un Matthew Vaughn.

Alors pour ce deuxième point je vais parler des acteurs, donc Joel Murray ( le frère de Bill) joue le personnage de Frank et Tara Lynne Barr qui elle joue le second rôle du film celle qui accompagne Franck dans son travail d’éradication, Roxy. Ces deux acteurs font un travail merveilleux dans ce film, ils incarnent leurs personnages à la perfection en donnant une performance profonde et touchante.

Donc avant-dernier point, la chose la plus importante et le bijou de ce film, c’est l’histoire. C’est le réalisateur du film qui a écrit ce script donc il a gardé un contrôle artistique sur son film, ce qui se ressent à l’écran. Je ne peux pas trop en dire à propos de l’histoire pour ne pas spoiler ce magnifique film, mais pour compléter ce point je vais juste vous dire qu’une partie de l’histoire est le reflet de notre propre société, et l’autre partie est ce que la société devrait être, c’est-à-dire de ne pas consommer ce genre de “produits” tel que la TV réalité, pour ne pas se retrouver dans un monde dirigé par les chaînes de TV ou la population se retrouve abêtie par ce genre de programme. Et on va passer sur un point plus joyeux la musique.

Ainsi nous arrivons au quatrième et dernier point de cette critique la musique, et ce film est rempli de superbes musiques, ici pas de Lady Gaga ou de Justin Bieber, juste du bon vieux rock’n roll avec du Alice Cooper, The Kinks etc. et quelques morceaux un peu plus vintage mais tout aussi plaisant à écouter et qui s’accordent parfaitement avec les images et l’ambiance du film.

Donc en conclusion, si vous en avez marre de la TV et des programmes abrutissants que les chaînes font bouffer à tous le monde à longueur de journées, si vous avez toujours été agacé des personnes trop absorbés par leurs propres images, qui se fichent de toutes les personnes autours d’eux, bref qui sont trop égocentriques (mal du siècle quand tu nous tiens), ce film est pour vous.

Axel (Critique postée à l’origine sur le blog)

Axel

Le cinéma semble être une addiction dont on ne se débarrasse pas facilement. C'est pour partager cette passion que j'ai créé ce site, vous pouvez me lire dans les critiques que j'écris et aussi m'écouter dans les émissions audio produites par MoviesNerd.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *