Critique de “Match Point” par Quentin

053969-000-A_matchpoint_02-1422017131899

Il y a dans “Match Point” quelque chose d’éternel. Un regard amer d’une authenticité incroyable sur tout un pan de notre société, sur l’amour et la place peut être trop importante qu’on laisse au hasard et à la chance dans nos vies. En décrivant l’ascension sociale de Chris Wilton, jeune et ambitieux professeur de tennis issu d’un milieu modeste, Woody Allen va non seulement dénoncer l’hypocrisie d’une bourgeoisie conservatrice appuyée sur le paraître, mais également pousser le spectateur dans ses propres retranchements en l’amenant à se poser diverses questions existentielles, au final toutes plus terrifiantes de vérité les unes que les autres. Si Jonathan Rhys-Meyers (Les Tudors, Alexandre, Belle du Seigneur) est d’une très grande justesse dans son rôle, ayant capté toute la complexité de son personnage, c’est comme toujours les femmes chez le metteur en scène qui constituent le point d’orgue de l’oeuvre. match-pointElles sont celles à l’origine de toutes les tumultes, de toutes les passions, obsessions et désillusions, qu’il s’agisse de Nola Rice portée par le charisme et le charme de la somptueuse Scarlett Johansson (Lost in Translation, Don Jon, Le Prestige) ou bien encore de Chloé Hewett interprétée par la non moins talentueuse Emily Mortimer (Shutter Island, Hugo Cabret), en passant par l’acariâtre Eleanore Hewett jouée par Penelope Wilton (Downtown Abbey). La très sobre mise en scène du réalisateur sied parfaitement à l’ambiance du long métrage, très posé jusqu’à son final d’une noirceur implacable. Amoral et corrosif, le film est aidé par l’oeil critique d’Allen dans sa vision de l’humanité, faisant parfois sourir mais aussi réfléchir sur notre propre sens de la justice : Après tout, qui aurait jugé coupable du meurtre un père de famille bien placé et ce même si tout l’accusait ?
J’ai beaucoup aimé l’écho fait aux grandes tragédies littéraires et théâtrales durant tout le film, parallèle corroboré par la citation de Sophocle à la fin du long métrage, m’ayant vraiment frappé pour son cynisme : “N’être jamais venu au monde est peut-être le plus grand bienfait”. tumblr_macc9unfo51qcga5ro1_500“Match Point” demeure selon moi l’oeuvre la plus intelligente de Woody Allen, fine analyse de la bourgeoisie anglaise et de ses travers, jamais dans l’excès ni dans l’exagération, mais bien dans la triste et sombre vérité d’une société superficielle et hypocrite. Aucun doute là dessus, la balle est bien tombée du bon côté du filet pour le trente sixième long métrage du metteur en scène. Un bijou.

Quentin.

Note : 5/5.

“Match Point” de Woody Allen, sorti le 26 octobre 2005 dans les salles françaises, avec notamment Jonathan Rhys-Meyers, Scarlett Johansson, Matthew Goode, …

Synopsis : Jeune prof de tennis issu d’un milieu modeste, Chris Wilton se fait embaucher dans un club huppé des beaux quartiers de Londres. Il ne tarde pas à sympathiser avec Tom Hewett, un jeune homme de la haute société avec qui il partage sa passion pour l’opéra.Très vite, Chris fréquente régulièrement les Hewett et séduit Chloe, la sœur de Tom. Alors qu’il s’apprête à l’épouser et qu’il voit sa situation sociale se métamorphoser, il fait la connaissance de la ravissante fiancée de Tom, Nola Rice, une jeune Américaine venue tenter sa chance comme comédienne en Angleterre…

 

Partagez cet article sur vos réseaux sociaux:
Quentin
Me retrouver

Quentin

17 ans. Un peu trop accro au 7ème art, au citron et à Depeche Mode.

Quentin en 10 films :
Roméo + Juliette (1996)
La Belle et la Bête (1991)
Titanic (1997)
Shrek 2 (2004)
Edward aux mains d'argent (1990)
L'Empire contre-attaque (1980)
The Dark Knight, le chevalier noir (2008)
Ghost (1990)
Vaiana, la légende du bout du monde (2016)
Le Secret de Brokeback Mountain (2005)
Quentin
Me retrouver
Quentin

Quentin

17 ans. Un peu trop accro au 7ème art, au citron et à Depeche Mode. Quentin en 10 films : Roméo + Juliette (1996) La Belle et la Bête (1991) Titanic (1997) Shrek 2 (2004) Edward aux mains d'argent (1990) L'Empire contre-attaque (1980) The Dark Knight, le chevalier noir (2008) Ghost (1990) Vaiana, la légende du bout du monde (2016) Le Secret de Brokeback Mountain (2005)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *