Critique de “Starbuck” par Axel

Starbuck

Bienvenue pour cette nouvelle critique, et cette fois on ne va pas parler d’un film Américain, mais d’un film…….. Québécois et oui donc accroche ta tuque avec d’la broche car on va parler de « Starbuck » !

« Starbuck » est un film sorti le 27 Juillet 2011 au Québec et a eu un très grand succès ce qui lui à permis de s’exporter un peu partout dans le monde. Il est réalisé et écrit par le comédien Québécois Ken Scott et à pour acteur principal le génial Patrick Huard. L’histoire est celle d’un homme qui découvre être le géniteur de 533 enfants dû à son activité de donneur de sperme lorsqu’il avait la 20 aine et qu’il avait besoin d’argent, c’est ainsi qu’il décide de devenir une espèce d’ange gardien pour le maximum d’entre eux en les aidants de manière différentes pour régler leurs problèmes. Voici l’histoire de base de « Starbuck » qui est un film que je voulais absolument aller le voir lors de sa sortie en salle en France, mais malheureusement je n’avais pas pu, et maintenant qu’il est enfin sorti sur le site de VOD américain sur lequel je regarde la plupart de mes films, j’ai pu enfin avoir la chance de le regarder et je n’ai pas été déçu. Mais assez parlé, on va passer au vif du sujet avec le premier point !

Le premier point est celui de la réalisation et là je peux vous dire que j’ai été très agréablement surpris, pour une comédie qui n’a pas beaucoup de moyens, l’image est magnifique à regarder, la lumière est intelligemment mise en place et les cadrages sont astucieusement placé pour mettre en valeur de la plus belle façon les personnages plus charismatiques les uns que les autres. Ken Scott, pour qui c’est le deuxième film qu’il réalise arrive à un niveau de maîtrise technique assez impressionnante, qui font de lui un très grand cinéaste en devenir, si il continue sur ce chemin. J’ai tout dis sur la réalisation on passe tout de suite au deuxième point.

On arrive au deuxième point qui se concentre sur les acteurs, et là deuxième claque, après avoir été impressionné par la technique, vient s’ajouter à cela un jeu d’acteur et une prestation tout simplement impressionnante pour chacun des acteurs du film. Alors que je hais les comédies Française souvent pour ce seul point, nos voisins Francophones outre Atlantique fracassent la bouche à tous les acteurs de la « Comédie Française » en leurs donnant une leçon de comédie qu’ils ne seront pas près d’oublier de sitôt. Le fait que ça marche avec ce film, alors que ça foire énormément ici au pays du Camembert c’est qu’on voit des vrais personnages au lieu de simples acteurs récitants leurs textes par cœur, on se prend d’affection pour eux grâce à des interprètes de talent. Mention spéciale à Patrick Huard qui joue ici le rôle de David « Starbuck » Wosniak, et qui m’a scotché par son interprétation tout simplement géniale de ce personnage et qui donne un charme supplémentaire à l’écriture déjà géniale de ce film. En parlant d’écriture on passe tout de suite au troisième point.

Alors on est déjà au troisième point de cette critique qui concerne l’histoire, et là que puis-je dire de plus, c’est excellemment bien écrit, c’est intelligent, drôle sans être débile ou tombé dans des clichés énormes comme c’est souvent le cas des films comiques Français (je sais que je tape beaucoup dessus, mais trouverez-vous le courage de dire que “les Chtis ” est meilleur que « Starbuck » après avoir vu les deux films ?). Les ficelles scénaristiques peuvent, peut-être, être vues à trois kilomètres, mais on s’en fiche car on assiste à une très bonne comédie avec une réalisation nickelle et des acteurs plus que parfaits nous font oublier ces défauts minimes. Et puis merde ici il y a de l’émotion, de la passion, et surtout beaucoup de rire, énormément de rire, et pas de faux rires qui dure 5 secondes, non de vrais bon rire qui vienne du cœur. Ce qui prouve mon point encore une fois, tous les gens ayants travaillés sur ce film sont extrêmement doués dans leurs métiers. Sur ce passons au dernier point de cette critique.

Le dernier point concerne la musique, mais sur celui-là je n’aurais pas autant à dire que sur les autres points, la musique dans ce film est très agréables à écouter du début à la fin ,seul petit bémol une chanson pop qui vient s’incruster dans ce tableau quasi parfait de musiques intelligemment choisies. A part ça, la bande sonore est de très bonne qualité. Je profite qu’on parle de l’audio pour parler un peu du langage utilisé pendant tout le film, le Québécois. Alors certes il s’agit d’un Français modifié, voir détourné pour certaines expressions, mais c’est tellement beau à entendre, ça fait tout de suite plus « exotique » à l’oreille d’un bon vieux Français. Beaucoup (de Français qui râlent tout le temps parce qu’ils sont jamais contents) ont reprochés au film cet écueil de la langue Franco-Québécoise qui est parfois dure à comprendre, et que malgré les sous-titres Français, les Français (qui ne peuvent pas lire trois lignes au cinéma sans êtres fatigués des globes oculaires) voulaient une version redoublée en « Vrai VF », ce qui pour moi est d’une connerie sans nom et de plus une hérésie totale, car ce qui donne ce cachet si unique au film ce n’est pas seulement tous les points géniaux que je viens de vous énumérer, mais c’est aussi le fait que le langage Québécois apporte un vrai plus au film, et que ce soit un film étranger autre qu’Américain, qu’il soit sorti en salle en version originale sous-titré qui plus est. Attention je ne dis pas que les raisons qui m’ont poussé à voir ce film étaient totalement superficielles, mais je ne nie pas que le fait qu’il s’agisse d’un film étranger ne m’ait pas conditionné à bon état d’esprit général avant de voir le film. Et puis le scénario est cool et original, les acteurs sont géniaux qu’est-ce qu’il vous faut de plus pour ne pas tout de suite vous jeter sur ce film ?

Bon et bien du coup j’ai inclus ma conclusion dans mon quatrième point, Aaaaa… c’est ça quand on est passionné par un sujet qui nous tient à cœur, on écrit et on ne se rend pas compte de la syntaxe, et puis tant pis, pour finir je vais vous dire à la prochaine, et surtout, sortir plus de films étranger en salles ne ferait de mal à personne.

Axel (Critique publiée à l’origine sur le blog)

Partagez cet article sur vos réseaux sociaux:
Axel
Me retrouver

Axel

Le cinéma semble être une addiction dont on ne se débarrasse pas facilement. C'est pour partager cette passion que j'ai créé ce site, vous pouvez me lire dans les critiques que j'écris et aussi m'écouter dans les émissions audio produites par MoviesNerd.
Axel
Me retrouver
Axel

Axel

Le cinéma semble être une addiction dont on ne se débarrasse pas facilement. C'est pour partager cette passion que j'ai créé ce site, vous pouvez me lire dans les critiques que j'écris et aussi m'écouter dans les émissions audio produites par MoviesNerd.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *