Critique de “Wayne’s World” par Axel

Wayne's world

Bonjour chers lecteurs,

Alors me voici avec la première critique originale sur le blog MoviesNerd et je vais parler d’un film que je considère comme une de mes références cinématographique comique, une pièce majeure du cinéma des années 90 et un film qui a inspiré les plus grands cinéastes de la génération qui a suivi la sortie de ce film je veux bien entendu parler de « Wayne’s World » sorti en 1992 !

Pour ma part il a été le premier film qui parle des Geeks sans se moquer d’eux, mais en riant avec eux que j’ai pu voir, il foisonne de références à la Pop culture, de « Star Trek » en passant par « Terminator », ils savent habilement manier les références pour en dire ou faire juste assez sans que cela entre dans le ridicule ou le grotesque. Mais « Wayne’s World » ce n’est pas qu’un film sur les Geeks c’est aussi un film où la musique a une part très importante, et quelle meilleure musique pour accompagner ce film que du Rock ! Allez on commence avec le premier point, la technique.

Donc le premier point est la technique et là vous vous demandez qu’est-ce qu’on s’en fout du côté technique dans une comédie et bien détrompez-vous car ce film prouve que l’on peut faire une très bonne comédie tout en innovant sur le point de la technique. Dans le film les personnages principaux (Wayne et Garth) parlent à la caméra comme si il s’agissait d’un personnage à part entière et quand il lui parle, les personnes autour d’eux n’entendent pas ce qu’ils disent, ce qui bien sûr amène des situations comiques et coquassent, de nos jours cela parait banal de faire un monologue à la caméra mais à l’époque où ce film est sorti, c’était assez inédit et cela en a inspiré plus d’un. On passe au deuxième point les acteurs.

Ainsi nous arrivons aux acteurs, sur ce point je n’ai pas grand-chose à dire ,Mike Myers (Wayne) et Dana Carvey (Garth) interprètent à la perfection leurs personnages, en même temps c’est normal ce sont eux qui les ont créés, car à la base les personnages viennent d’un sketch dans la célèbre émission « The Saturday Night Live » où les deux acteurs se sont d’ailleurs rencontrés et ont écrit une tonne de sketchs et l’un d’eux était « Wayne’s World », c’est ainsi que ce film est né. Les autres acteurs du film se débrouillent sans peine et sont tout aussi talentueux. Et maintenant on passe à l’histoire.

Donc le troisième point de cette critique est consacré au scénario du film, que j’ai trouvé tout simplement brillant et il s’avère tellement bien écrit que l’histoire, les références et les blagues tiennent encore la route aujourd’hui tout s’appliquent encore parfaitement à notre société actuelle. Je prend pour exemple(pour ceux qui ont déjà vu le film savent de quoi je vais parler) la scène durant laquelle les personnages principaux se retrouvent dans une situation où ils accusent la société de consommation tout en faisant l’apologie de pleins de marques et de compagnies, et ce film est rempli de ce genre de scènes, dans lesquelles Wayne et Garth se moquent de toutes les industries possibles (cinématographique, musicale , agroalimentaire etc…) en jouant sur leurs codes de fonctionnement et en pointant ce qui ne va pas dans chacune d’entre elles mais en le traitant avec tellement d’intelligence et de grâce que cela fait de l’histoire un petit bijoux d’ingéniosité qui est assez rare de retrouver de nos jours, et encore moins dans les comédies.

Et on arrive au dernier point mais pas des moindres car il fait partie intégrante du film et sans ce point le film ne serait vraiment pas ce qu’il est, il s’agit de la musique, et en plus il s’agit de mon genre musical préféré : le Rock et Hard Rock, donc j’ai eu plaisir à retrouver tout au long du film Queen, Alice Cooper ou encore Jimmy Hendrix pour ne citer que les plus connus, mais la bande originale regorge de petites merveilles, que je vous laisserai apprécier si vous n’avez pas encore vu le film.

Donc voilà je viens de finir la première critique du blog MoviesNerd et je suis très content d’avoir pu en faire une sur ce film, donc pour résumer ne vous fiez pas qu’à mon avis, allez juger par vous-même ce chef d’œuvre et pour ma part je vous dis à la prochaine et surtout « Wayne’s World, Wayne’s World party time, excellent ! »

Axel (Critique postée à l’origine sur le blog)

Partagez cet article sur vos réseaux sociaux:
Axel
Me retrouver

Axel

Le cinéma semble être une addiction dont on ne se débarrasse pas facilement. C'est pour partager cette passion que j'ai créé ce site, vous pouvez me lire dans les critiques que j'écris et aussi m'écouter dans les émissions audio produites par MoviesNerd.
Axel
Me retrouver
Axel

Axel

Le cinéma semble être une addiction dont on ne se débarrasse pas facilement. C'est pour partager cette passion que j'ai créé ce site, vous pouvez me lire dans les critiques que j'écris et aussi m'écouter dans les émissions audio produites par MoviesNerd.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *