• Cinéma,  Critiques,  Critiques au Cinéma

    Critique de “X-Men : Dark Phoenix” par E-Stark

    “N’en sois pas l’instrument.” Patrick Stewart – “X-Men : L’Affrontement final” de Brett Ratner (2006) Jean Grey, ce personnage passionnant et pourtant malmené par X-Men : L’Affrontement final en 2006, Dark Phoenix avait la lourde tâche de remettre les pendules à l’heure et par la même occasion de clôturer la franchise réamorcée en 2011 avec X-Men : Le Commencement. Malheureusement si Dark Phoenix ne manque pas d’intérêt, notamment au niveau du casting et des séquences d’action, le film est ampoulé par un scénario trop maladroit. Le Phoenix au cinéma semble vraiment destiné à n’être qu’un poids, une tare, là où Jean Grey pourrait en faire une vraie force. Néanmoins il est important…

  • Adaptations,  Cinéma,  Critiques,  Critiques au Cinéma

    Critique de “Love, Simon” par Quentin

    Je pourrais parler de Love, Simon d’un point de vue purement technique, aborder sa douce photographie presque sucrée dans laquelle il baigne ; je pourrais également tarir Nick Robinson de moult éloges pour sa prestation si juste et naturelle du personnage éponyme, ou remercier cent fois Greg Berlanti, le metteur en scène, pour ce film et le travail énorme qu’il effectue depuis plus d’une décennie en tant que producteur afin de véritablement faire une différence quant aux représentations des minorités à travers des séries à larges audiences. Tous ces angles mériteraient d’être abordés, ce que je tâcherai de faire. Toutefois, je dois surtout vous parler de Love, Simon comme l’expérience…

  • Cinéma,  Critiques,  Critiques au Cinéma

    Critique de “X-Men : Apocalypse” par E-Stark

    “Tout ce qu’ils ont construit s’effondrera !” Oscar Isaac – “X-Men : Apocalypse” – Bryan Singer (2016) Après Days of Future Past, qui était un véritable coup de génie de la part de Singer au sein de la franchise, voilà que débarque X-Men : Apocalypse, toujours dirigé par Singer. Un film vendu comme étant plus impressionnants que les deux précédents, les trois formant ce que certains appellent une prélogie. Ce n’est pas mon cas. En aucun cas Apocalypse ne s’avère être l’épisode ultime d’une quelconque trilogie. Days of Future Past soulignait justement le fait que la franchise prenait pied dans une dimension neuve, le voyage de Wolverine dans le passé…