• Cinéma,  Critiques,  Critiques au Cinéma

    La critique qui jure solennellement que ses intentions sont mauvaises…

    Au sommaire de ce troisième volet de la saga Harry Potter : une dame qui s’envole dans la stratosphère, des élèves débraillés, une carte magique prévue pour des gens pas très sains d’esprits et l’un des hommes les plus repoussants qui soient. Ça donne envie n’est-ce pas ? Pourtant, ce film au style totalement différent des deux premiers possède un charme singulier qui divise les spectateurs et les fans : certains considèrent que c’est l’opus qui est le moins fidèle au roman éponyme et d’autres, desquels je fais partie, pensent au contraire que ce film a su capter parfaitement l’essence et l’atmosphère de ce dernier, au-delà des évènements chronologiques de…

  • Cinéma,  Critiques,  Critiques au Cinéma

    La critique qui pétrifie !

    Nous revoilà pour la critique du second volet des aventures d’Harry Potter avec un nouvel enjeu, de nouveaux personnages et de nouveaux moments émotions ! Après être parvenus à reprendre la pierre philosophale au nez (enfin, si on peut dire ça…) et à la barbe de Voldemort et accessoirement à sauver Poudlard, Harry et ses amis espèrent bien vivre une deuxième année des plus normales. Mais c’est sans compter Dobby, l’elfe de maison et les sombres évènements qui ne tardent pas à faire leur apparition dans l’école de sorcellerie… La scène d’exposition fait office d’angoisse imagée, et surtout pour notre personnage principal : on y voit une succession de pâtés…

  • Cinéma,  Critiques,  Critiques au Cinéma

    La critique-dont-on-ne-doit-pas-prononcer-le-nom

      Il est vrai que je vous ai accoutumé aux critiques de films écrites avec plusieurs semaines voire mois de décalage sur leurs sorties en salles mais jamais avec 19 ans de retard ! Eh oui, il s’agissait d’un habile moyen de vous faire prendre un léger coup de vieux car le premier volet des aventures d’Harry Potter est sorti en 2001.  Si j’ai attendu tant de temps avant de franchir le pas et d’écrire à propos de ma saga littéraire et cinématographique préférée, c’est parce que je n’étais pas sûre d’avoir le recul nécessaire pour proposer une critique en bonne et due forme. Et puis, finalement, partant du postulat…

  • Cinéma,  Critiques,  Critiques au Cinéma

    Critique de “La Belle et la Bête” par E-Stark

    “Les mois se firent des années et le prince perdait tout espoir d’échapper à cette malédiction, car en réalité, qui pourrait apprendre un jour à aimer une Bête ?” Hattie Morahan – “La Belle et la Bête” de Bill Condon (2017) Au départ une peur, fondée à juste titre, puis une attente assez surprenante, et enfin une impatience démesurée. Voilà un peu mon ressenti avant de découvrir La Belle et la Bête au cinéma et en version live de surcroît. Alors que dire après visionnage du film tant ce dernier s’emploie à retracer à la lettre le classique d’animation de 1991 ? Plusieurs choses. La Belle et la Bête joue…

  • Cinéma,  Critiques,  Le Vidéo Club MoviesNerd

    Critique de “La Belle et la Bête” par E-Stark

    “Tu rêves mon pauvre ami, elle te voit comme un tortionnaire et comme un monstre. C’est sans espoir.” Emmanuel Jacomy, la voix de la Bête – “La Belle et la Bête” de Gary Trousdale et Kirk Wise (1991) Il est assez difficile pour moi de parler clairement de La Belle et la Bête tant il a eu d’importance dans ma cinéphilie. Au-delà d’être un grand classique des studios Disney, le film est surtout à mes yeux une vraie merveille qui a son identité propre que l’on ne retrouve dans aucun autre film d’animation. Sorti l’année de ma naissance, La Belle et la Bête a évidemment parcouru toute mon enfance. Usant…

  • Cinéma,  Critiques,  Critiques au Cinéma

    Critique de “Noé” par E-Stark

    “Sept jours après, les eaux du déluge furent sur la terre.” Citation de la “Genèse”, 7.10 – “La Bible” « Noé » débarque en salle après le succès de « Black Swan » en 2011. Darren Aronofsky, cinéaste de l’obsession, signe ici un film singulier, qui donne parfois l’impression de partir dans tous les sens, mais qui s’avère en tout cas suffisamment intéressant et intrigant pour que l’on se penche sur lui. La Bible regorge d’histoires fantastiques pour le cinéma, non vraiment c’est un vrai script, et bien que l’on soit croyant ou non, ces histoires ont un potentiel énorme, si énorme qu’il parvient parfois à transcender le cinéma. « Noé » se présente quant à…