• Critiques,  Le Vidéo Club MoviesNerd

    Critique de “Klaus” par E-Stark

    “Une action vraiment désintéressée en appelle toujours une autre.” Alex Lutz, la voix de Jesper – “Klaus” de Sergio Pablos (2019) Avec Netflix on s’attend à tout, si la plateforme sait mettre en avant du contenu original relativement qualitatif du côté des séries, ce n’était pas le cas côté films. Cependant la tendance semble s’inverser en cette année 2019, car après Le Roi de David Michôd et The Irishman de Martin Scorsese, ce mois de novembre 2019 s’avère riche, et Klaus en est le troisième exemple. Des films de noël il y en a, ils peuplent le petit écran à l’heure où les gens digèrent, sont-ils bons ? Pas vraiment.…

  • Critiques,  Critiques au Cinéma,  Le Vidéo Club MoviesNerd

    Critique de “The Irishman” par E-Stark

    “Quel connard vient à une réunion en short ?!” Al Pacino – “The Irishman” de Martin Scorsese (2019) Projet de longue date pour Martin Scorsese, The Irishman a subi les affres d’une production compliquée et longue. Reprit par le géant du streaming Netflix, le dernier né de Scorsese du haut de ses 3h30 s’impose comme un long-métrage très réjouissant. C’est un peu un film somme pour Scorsese, l’oeuvre qui vient parfois donner l’impression qu’elle pose la dernière pierre d’une filmographie légendaire. Âgé de 77 ans, Scorsese livre ici une déclaration d’amour passionnée aux films de mafieux, à l’Italie qui l’inspire et à trois acteurs symboliques. Le réalisateur n’a rien perdu…

  • Critiques,  Le Vidéo Club MoviesNerd

    Critique de “Le Roi” par E-Stark

    “Rompus à l’art de la guerre.” Timothée Chalamet en Henri V au sujet de ses conseillers. – “Le Roi” de David Michôd (2019) David Michôd signe Le Roi une adaptation de la pièce de Shakspeare, cependant bien au-delà du travail d’adaptation Michôd met ici en scène un film historique fort et audacieux. Timothée Chalamet prête ses traits à Hal, le futur Henri V d’Angleterre. Le jeune acteur s’en sort admirablement puisqu’il parvient à incarner avec autant de force que de sensibilité toutes les facettes de ce roi différent et finalement moderne dans le contexte de son époque. Pourquoi parler de l’acteur principal en premier lieu d’une critique ? Parce qu’il…

  • Cinéma,  Critiques,  Le Vidéo Club MoviesNerd

    Critique de “Annihilation” par E-Stark

    “Ça ne détruisait pas, ça créait quelque chose de nouveau.” Natalie Portman – “Annihilation” d’Alex Garland (2018) Marquant en 2015 un petit bond dans le genre du film d’anticipation et de science-fiction avec Ex Machina (bien que ce dernier m’ait déçu), Alex Garland revient en 2018 avec Annihilation, un film ô combien intrigant … Qu’on se le dise d’emblée, Annihilation n’est pas un film facile à aborder. Ne cherchant ni à se faire comprendre ni à nous donner des pistes claires, le scénario peut facilement rebuter. Pourtant il serait terriblement dommage de ne pas se laisser porter par l’oeuvre tant cette dernière regorge de niveaux de lecture. Annihilation nous parle…

  • Critiques,  Critiques de Séries actuelles,  Série

    Critique de “Stranger Things” par E-Stark

    Ouais, vous avez raison, trainez pas les gars. Vous voyez cette fille ? C’est notre copine et elle est barjo ! Gaten Matarazzo – “Stranger Things, Saison 1” de Matt et Ross Duffer (2016) Auréolée d’une hype assez folle, Stranger Things s’est vite imposé comme LA série à regarder en cet été 2016. Souvent la hype autour d’un film ou d’une série peut rebuter, par peur d’être finalement déçu, quoi qu’il en soit le plus important c’est de se lancer et se faire son avis. Ce que je me suis empressé de faire. Netflix propose beaucoup de choses dans son catalogue de séries et leurs créations originales semblent se situer autant dans…

  • Cinéma,  Critiques,  Le Vidéo Club MoviesNerd

    Critique de “Jessie” par E-Stark

    “Tu es resté là à crier mon nom pendant des heures et tu as gâché un temps infiniment précieux.” Bruce Greenwood – “Jessie” de Mike Flanagan (2017) De Stephen King je ne connais finalement pas grand chose à part l’immense Shining adapté par Kubrick et que l’auteur semble rejeter en bloc, le fameux Carrie au bal du Diable de Brian De Palma ou bien encore l’anecdotique Peur Bleue, sans oublier le téléfilm Ça que j’apprécie malgré ses faiblesses, et bien entendu son homonyme cinématographique sorti en 2017 et que je n’ai pas encore vu à l’instant où j’écris ces lignes. Autant dire que je partais totalement neutre avec Jessie ……