• Cinéma,  Critiques,  Le Vidéo Club MoviesNerd

    Critique de “Annihilation” par E-Stark

    “Ça ne détruisait pas, ça créait quelque chose de nouveau.” Natalie Portman – “Annihilation” d’Alex Garland (2018) Marquant en 2015 un petit bond dans le genre du film d’anticipation et de science-fiction avec Ex Machina (bien que ce dernier m’ait déçu), Alex Garland revient en 2018 avec Annihilation, un film ô combien intrigant … Qu’on se le dise d’emblée, Annihilation n’est pas un film facile à aborder. Ne cherchant ni à se faire comprendre ni à nous donner des pistes claires, le scénario peut facilement rebuter. Pourtant il serait terriblement dommage de ne pas se laisser porter par l’oeuvre tant cette dernière regorge de niveaux de lecture. Annihilation nous parle…

  • Critiques,  Critiques de Séries actuelles,  Série

    Critique de “Stranger Things” par E-Stark

    Ouais, vous avez raison, trainez pas les gars. Vous voyez cette fille ? C’est notre copine et elle est barjo ! Gaten Matarazzo – “Stranger Things, Saison 1” de Matt et Ross Duffer (2016) Auréolée d’une hype assez folle, Stranger Things s’est vite imposé comme LA série à regarder en cet été 2016. Souvent la hype autour d’un film ou d’une série peut rebuter, par peur d’être finalement déçu, quoi qu’il en soit le plus important c’est de se lancer et se faire son avis. Ce que je me suis empressé de faire. Netflix propose beaucoup de choses dans son catalogue de séries et leurs créations originales semblent se situer autant dans…

  • Cinéma,  Critiques,  Le Vidéo Club MoviesNerd

    Critique de “Jessie” par E-Stark

    “Tu es resté là à crier mon nom pendant des heures et tu as gâché un temps infiniment précieux.” Bruce Greenwood – “Jessie” de Mike Flanagan (2017) De Stephen King je ne connais finalement pas grand chose à part l’immense Shining adapté par Kubrick et que l’auteur semble rejeter en bloc, le fameux Carrie au bal du Diable de Brian De Palma ou bien encore l’anecdotique Peur Bleue, sans oublier le téléfilm Ça que j’apprécie malgré ses faiblesses, et bien entendu son homonyme cinématographique sorti en 2017 et que je n’ai pas encore vu à l’instant où j’écris ces lignes. Autant dire que je partais totalement neutre avec Jessie ……