Cinéma,  Critiques au Cinéma

Critique de “Jungle Cruise” par E-Stark

 

” – Je ne sais pas nager.

– Et vous partez en croisière quand même ? “

Emily Blunt et Dwayne Johnson – “Jungle Cruise” de Jaume Collet-Serra (2021)

 

Ce n’est pas la première fois que Disney nous propose une adaptation live d’une attraction issue des parcs Disneyland. On l’oublie parfois un peu vite, mais avant d’être une excellente trilogie de pirates (Comment ça il y a cinq films ?), Pirates des Caraïbes est avant tout une super attraction. Pour Jungle Cruise c’est pareil, bien que malheureusement je n’ai pas pu tester cette dernière à mon grand regret.

 

Avec Jungle Cruise Disney renoue avec le genre de la grosse aventure familiale, c’est ce que je voulais voir et c’est ce que j’ai eu. Le film n’est certes pas exempts de défauts, certaines images puent le fond vert et certaines incrustations numériques sont parfois grossières. Néanmoins à la manière d’un George Lucas sur La Menace Fantôme (toutes proportions gardées bien entendu, je supporte assez mal la lapidation étonnamment) Jaume Collet-Serra fait une vraie proposition visuelle. C’est tout à son honneur, son dernier film de requins, Instinct de survie m’avait d’ailleurs bien marqué concernant son ambiance visuelle et c’est une constante chez le réalisateur. Son remake de La Maison de Cire avait de la gueule tout comme son plus connu, Esther ou encore dans une moindre mesure Sans Identité, des films qui sans être vraiment singuliers, demeurent tout de même pourvu d’ambiance visuelle souvent léchée. Jungle Cruise ne fait donc pas exception à la règle et se voit pourvu d’une photographie très propre et qui fait souvent merveille lors des scènes d’action, d’ailleurs très nombreuses ici.

Cette séquence d’évasion du port sinueux sur les rives de l’Amazone au début du film fait parfaitement mouche. La plupart des scènes d’action sont du même acabit. Côté casting c’est également du tout bon puisque Emily Blunt s’illustre parfaitement en aventurière intrépide, quant à Dwayne Johnson comme à son habitude, il sait parfaitement que c’est sur ce genre de rôle qu’il excelle. L’acteur a la délicatesse de se cantonner à ce genre de personnage et il le fait bien. Non pas qu’il ne serait pas intéressant de le voir dans quelque chose de plus dramatique (il s’en sort très bien aussi dans le registre de la comédie), on sait désormais qu’il porte sans problème un film d’action sur ses épaules sans passer pour autant pour la brute épaisse et bête. Jack Whitehall semble bien s’amuser également, même s’il demeure forcément moins marquant que les deux autres têtes d’affiche.

 

Là où le film fonctionne moins bien c’est sur son scénario. Efficace certes mais un poil tiré par les cheveux sur certains points. Gore Verbinski avait su trouver le ton juste avec sa trilogie de pirates, ce qui lui permettait d’allers parfois dans le fantastique pure tout en conservant sa fougue propre au film de pirates réinventé. Avec Jungle Cruise c’est plus compliqué, disons que l’univers est là, le cadre de l’action aussi, les personnages et les bonnes intentions, mais la mayonnaise peine parfois à monter. Certains détails sont trop étranges parfois et nous sorte un peu du simple film d’aventure. Mais peut-être que l’erreur se tient ici, dans le fait de n’en n’attendre qu’un gros film d’aventure à mi-chemin entre Indiana Jones et Pirates des Caraïbes ? Quoi qu’il en soit, il y avait probablement plus efficace et tout aussi divertissant comme idée à trouver. Quitte à aller dans le repompage d’idées, ce qui pour le coup n’aurait surpris personne.

 

 

Bref, Jungle Cruise n’est évidemment pas le film de l’année ni même de l’été, mais il n’en demeure pas moins un long-métrage drôle et divertissant, parfait pour mettre son cerveau sur off.

Jungle Cruise

6.5

Ma note :

6.5/10

Les Plus

  • Un pur divertissement d'aventure.
  • Une esthétique léchée malgré quelques incrustations baveuses.
  • Emily Blunt et Dwayne Johnson portent le film parfaitement !

Les Moins

  • Un scénario un poil trop tiré par les cheveux parfois.

Cinéphile parfois cinéphage, j'aime écrire et lire des critiques. Je voue un véritable culte à Terrence Malick et Tim Burton, mais je suis d'une manière générale assez éclectique en matière de cinéma. Bonne lecture ... ou pas !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Notre site utilise des Cookies, nous vous conseillons de vous renseigner sur les Cookies et leurs fonctionnements en cliquant sur le lien suivant.  En savoir plus