Critiques au Cinéma

Les critiques de films qui ont été vus en salle par leurs auteurs lors de leurs sorties au cinéma. Alors assurez vous d'avoir choisi le bon siège, parce que le film est sur le point de commencer !

  • Cinéma,  Critiques,  Critiques au Cinéma

    La critique qui jure solennellement que ses intentions sont mauvaises…

    Au sommaire de ce troisième volet de la saga Harry Potter : une dame qui s’envole dans la stratosphère, des élèves débraillés, une carte magique prévue pour des gens pas très sains d’esprits et l’un des hommes les plus repoussants qui soient. Ça donne envie n’est-ce pas ? Pourtant, ce film au style totalement différent des deux premiers possède un charme singulier qui divise les spectateurs et les fans : certains considèrent que c’est l’opus qui est le moins fidèle au roman éponyme et d’autres, desquels je fais partie, pensent au contraire que ce film a su capter parfaitement l’essence et l’atmosphère de ce dernier, au-delà des évènements chronologiques de…

  • Cinéma,  Critiques,  Critiques au Cinéma

    La critique qui pétrifie !

    Nous revoilà pour la critique du second volet des aventures d’Harry Potter avec un nouvel enjeu, de nouveaux personnages et de nouveaux moments émotions ! Après être parvenus à reprendre la pierre philosophale au nez (enfin, si on peut dire ça…) et à la barbe de Voldemort et accessoirement à sauver Poudlard, Harry et ses amis espèrent bien vivre une deuxième année des plus normales. Mais c’est sans compter Dobby, l’elfe de maison et les sombres évènements qui ne tardent pas à faire leur apparition dans l’école de sorcellerie… La scène d’exposition fait office d’angoisse imagée, et surtout pour notre personnage principal : on y voit une succession de pâtés…

  • Cinéma,  Critiques,  Critiques au Cinéma

    La critique-dont-on-ne-doit-pas-prononcer-le-nom

      Il est vrai que je vous ai accoutumé aux critiques de films écrites avec plusieurs semaines voire mois de décalage sur leurs sorties en salles mais jamais avec 19 ans de retard ! Eh oui, il s’agissait d’un habile moyen de vous faire prendre un léger coup de vieux car le premier volet des aventures d’Harry Potter est sorti en 2001.  Si j’ai attendu tant de temps avant de franchir le pas et d’écrire à propos de ma saga littéraire et cinématographique préférée, c’est parce que je n’étais pas sûre d’avoir le recul nécessaire pour proposer une critique en bonne et due forme. Et puis, finalement, partant du postulat…

  • Cinéma,  Critiques,  Critiques au Cinéma

    Critique du film “Une sirène à Paris” par Quentin

    La nouvelle fantaisie du prolifique Mathias Malzieu, chanteur du groupe de rock français “Dionysos”, était l’une des grandes curiosités de ce début d’année 2020 sur grand écran. Amour impossible entre un “surprisier” et une sirène dans une capitale de carte postale, fantastique prenant vie dans un quotidien qui se ternie alors que les rues prennent l’eau (la narration se situe en 2016 lors de la crue parisienne). On se délectait de découvrir ce conte à mi-chemin entre les plus grands plaisirs de Jean-Pierre Jeunet et la poésie que l’on connaît au musicien. Réussite ou résultat en queue de poisson ? Le réalisateur n’en est pas à son premier essai en terme…

  • Cinéma,  Critiques,  Critiques au Cinéma

    Critique de “Star Wars Episode IX : L’Ascension de Skywalker” par E-Stark

    “Affronter la peur c’est le destin de tout jedi.” Mark Hamill – “Star Wars Episode IX : L’Ascension de Skywalker” de J.J. Abrams (2019) Je ne peux pas prétendre être un fan absolu de Star Wars, ni un expert en ce qui concerne son univers. Toutefois j’aime la saga, dans ce qu’elle a de bon comme de mauvais d’ailleurs. Alors forcément quand on entre dans la salle pour visionner le dernier segment de plus de quarante années d’aventures intergalactiques, il y a de quoi être pour le moins fébrile. De part son importance et sa place dans la pop-culture, appréhender un nouveau Star Wars est toujours un moment mêlé d’excitation et d’appréhension.…

  • Cinéma,  Critiques,  Critiques au Cinéma

    Critique de “La Reine des Neiges II” par Axel

    Les suites des “Classiques d’animation” ont longtemps été compliqués à gérer pour la firme aux grandes oreilles, la première étant “Bernard et Bianca au Pays des Kangourous” sortie en été 1990 au cinéma, celui-ci fut un des plus gros échecs commerciaux de Disney et ce n’est pas un hasard si toutes les suites qui suivront seront produites avec un budget moindre et destinées uniquement au marché de la vidéo. Ce n’est qu’en 2018 avec la sortie de “Ralph 2.0” aux Etats-Unis que les suites refont surface sur les grands écrans (sauf si vous considérez “Fantasia 2000” comme une suite directe à “Fantasia”, mais bon vous ne faites pas parti de…

  • Cinéma,  Critiques,  Critiques au Cinéma

    Critique de “La Reine des Neiges II” par E-Stark

    “Je crois en toi Elsa, plus qu’en n’importe qui et n’importe quoi.” Kristen Bell (VO) – “La Reine des Neiges II” de Chris Buck et Jennifer Lee (2019) Alors que j’écris ces quelques lignes sur la dernière super-production d’animation Disney, je me pose la question quant à mon appréciation de ce film. Avais-je des attentes inconsciemment, ou bien est-ce que la magie de 2013 n’opère plus aussi bien en 2019 ? Tandis que la belle Elsa poussait la chansonnette sur sa montagne il y a six ans, voilà que le studio aux grandes oreilles décide de lui donner une seconde aventure. Ce qui en soi n’a rien d’étonnant quand on…

  • Critiques,  Critiques au Cinéma,  Le Vidéo Club MoviesNerd

    Critique de “The Irishman” par E-Stark

    “Quel connard vient à une réunion en short ?!” Al Pacino – “The Irishman” de Martin Scorsese (2019) Projet de longue date pour Martin Scorsese, The Irishman a subi les affres d’une production compliquée et longue. Reprit par le géant du streaming Netflix, le dernier né de Scorsese du haut de ses 3h30 s’impose comme un long-métrage très réjouissant. C’est un peu un film somme pour Scorsese, l’oeuvre qui vient parfois donner l’impression qu’elle pose la dernière pierre d’une filmographie légendaire. Âgé de 77 ans, Scorsese livre ici une déclaration d’amour passionnée aux films de mafieux, à l’Italie qui l’inspire et à trois acteurs symboliques. Le réalisateur n’a rien perdu…

  • Cinéma,  Critiques,  Critiques au Cinéma

    Critique de “Maléfique : Le Pouvoir du mal” par E-Stark

    “Je me souviens de l’histoire d’une terrible sorcière et de la princesse qu’elle avait plongé dans un sommeil éternel.” Michelle Pfeiffer – “Maléfique : Le Pouvoir du mal” de Joachim Ronning (2019) En 2014 les studios Disney tentaient le diable en révisant l’un des plus célèbres contes de fées, celui de La Belle au bois dormant. Le film s’imposait comme une relecture, Le Pouvoir du mal quant à lui est un nouveau segment de celle-ci. J’avais beaucoup attendu Maléfique qui réunissait tous les ingrédients pour me plaire, notamment Angelina Jolie dans le rôle titre ainsi qu’un univers féerique. Le spectacle était au rendez-vous et à vrai le constat n’est pas si différent…

  • Cinéma,  Critiques,  Critiques au Cinéma

    Critique de “Comme des Bêtes 2” par Axel

    Film recherche scénario, réponses sérieuses uniquement Sorti en été 2016 Comme des Bêtes avait trouvé son public en faisant ce que sait faire le mieux Illumination Studio, le studio qui en plus d’être à l’origine de l’addiction insupportable de votre petit-neveu aux Minions sont les auteurs de la série de films Moi, Moche et Méchants, faire de la comédie qu’on appelle de l’autre côté de la manche « relatable comedy », c’est-à-dire montrer des situations que le spectateur à l’habitude de rencontrer dans sa vie de tous les jours pour qu’il puisse se dire cette fameuse phrase que toutes les ménagères de 40 ans ont déjà prononcées en regardant Scènes de Ménages…

  • Cinéma,  Critiques,  Critiques au Cinéma

    Critique de “Crawl” par Quentin

    Reprenant tous les codes du survival horrifique, Crawl convainc par une efficacité permanente, s’avançant ainsi comme le divertissement idéal de l’été. Plus encore, en faisant de Kaya Scodelario (Skins) sa tête d’affiche, le réalisateur français Alexandre Aja a su voir l’étoffe d’une grande scream queen moderne, puisant en la jeune femme un personnage fort et une énergie qui portera son film. Dotée de peu de dialogues, Scodelario insuffle une véritable fougue à cette protagoniste complexe et brisée, ayant été préparée inconsciemment durant toute son existence aux épreuves qu’elle sera amenée à rencontrer. Une nouvelle corde à l’arc de l’actrice principale de la trilogie Le Labyrinthe, qui s’affirme de plus en…

  • Cinéma,  Critiques,  Critiques au Cinéma,  Les Avant-Premières

    Critique de “Once Upon a Time… in Hollywood” par Quentin

    “Film somme” pour la plupart, le neuvième long-métrage du réalisateur de Pulp Fiction nous offre l’un des plus beaux chapitres cinématographiques de cette année 2019. Plongée presque immersive dans cet Hollywood rêvé de la fin des années 60, l’oeuvre est le fruit d’une vision menée à bien de son premier dialogue à sa dernière scène. Si le nouveau bébé du metteur en scène est bien la narration d’une réalité rêvée, celle-ci n’a rien d’idéalisée. Les personnages qui y déambulent sont teintés de zones d’ombre, c’est aussi ce qui les rend terriblement attachants ; au moment où le générique défile, c’est à deux amis que l’on dit au revoir en les personnages…