Critique de “Zootopie” par E-Stark

maxresdefault

tumblr_inline_o0ejrwZmkN1tc58cg_1280“Mais qu’est-ce que vous croyez Hopps ? La vie ce n’est pas une comédie musicale, on est pas libéré ou délivré comme ça en claquant des doigts !”

Idris Elba la voix du Chef Bogo – “Zootopia” de Byron Howards et Rich Moore (2016)

Disney nous a habitué depuis des décennies à des histoires simples, qu’elles concernent les princesses ou les héros, toutes sont calibrées selon certaines thématiques. La surprise est donc de taille lorsque débarque une histoire comme celle de Zootopie, un genre de budy-movie animal dans lequel les studios si sages de Disney prennent pour une fois de vrais risques.

zootopia-disney-s-fictional-animal-city-looks-hilariousIl y a ici tout ce qui fait la force d’un long-métrage Disney : des personnages attachants, une histoire efficace et des thématiques accessibles. Mais à cela il faut cette fois ajouter une intention toute particulière : celle de faire rire tout en explorant des thématiques plus complexes voire même sombres. Zootopie se transforme alors en une aventure formidable et profondément sincère, transcendée par le désir assumé de ses créateur d’expliquer le monde réel aux plus petits. Les adultes salueront sans doute l’effort et les enfants pourront y trouver un moyen d’y voir plus clair dans tout ce bazar dans lequel ils vont devoir grandir.
A vrai dire avec ce simple postulat, Zootopie mérite déjà toute l’admiration possible. Le film est d’une justesse incroyable, qu’elle soit visuelle ou narrative. L’écriture est simple c’est vrai, mais elle est aussi parsemée de bonnes idées toutes suffisamment exploitées.

Armé d’un humour imparable et d’une animation superbe, l’aventure portée par Judy la lapine et Nick le renard, viendrait presque faire de l’ombre à Pixar. Les studios Disney prouvent ici qu’ils sont capables de faire des films de la même force et intensité que leurs collègues.
Zootopie fourmille de détails et de références, des smartphones en passant par une auto-dérision vis à vis des autres long-métrages du studio. L’intrigue survolée par une bande-originale de qualité signée par Michael Giacchino, se laisse suivre avec un plaisir immense d’autant plus qu’elle ne perd jamais son intention de départ. Zootopie est un film d’animation moderne et ancré dans son époque, s’éloignant des schémas habituels du studio et riche d’une originalité que l’on attendait plus de la part de Disney.

latestAlors que résonne encore l’écho du fameux morceau “Libérée, délivrée” de La Reine des Neige, les studios Disney prennent le risque de se moderniser et de proposer quelque chose de neuf. Il était légitime d’en attendre beaucoup, mais le plaisir qui se dégage après le visionnage de cette petite merveille est incommensurable. Probablement le meilleur film Disney de la décennie !

Ma note : 9/10

Partagez cet article sur vos réseaux sociaux:
E-Stark
Me retrouver

E-Stark

Cinéphile parfois cinéphage, j'aime écrire et lire des critiques. Je voue un véritable culte à Terrence Malick et Tim Burton, mais je suis d'une manière générale assez éclectique en matière de cinéma.

Bonne lecture ... ou pas !
E-Stark
Me retrouver
E-Stark

E-Stark

Cinéphile parfois cinéphage, j'aime écrire et lire des critiques. Je voue un véritable culte à Terrence Malick et Tim Burton, mais je suis d'une manière générale assez éclectique en matière de cinéma. Bonne lecture ... ou pas !

Laisser un commentaire