• Cinéma,  Critiques,  Critiques au Cinéma

    Critique de “Black Panther” par E-Stark

    “Tu dois décider quel genre de roi tu vas devenir.” Lupita Nyong’o – “Black Panther” de Ryan Coogler (2018) On l’avait vu pour la première fois dans Captain America : Civil War en 2016, le voilà de retour en 2018 dans son film solo : Bienvenue au Wakanda, le royaume de Black Panther. Je me souviens de ce personnage dans Civil War, qui finalement s’avérait être bien mystérieux et donc intéressant pour la suite de l’univers Marvel au cinéma. Effectivement ce Black Panther pourrait bien se révéler être l’un des films incontournables du MCU, une vraie bouffée d’air frais. Changement de décors, d’univers, de personnages, voilà une Origin Story qui…

  • Cinéma,  Critiques,  Critiques au Cinéma

    Critique de “Star Wars Episode VIII : Les Derniers Jedi” par E-Stark

    “Laisse mourir le passé, tue-le s’il le faut.” Adam Driver – “Star Wars : Les Derniers Jedi” de Rian Johnson (2017) Alors que J.J. Abrams ramenait Star Wars sur le devant de la scène en 2015 avec Le Réveil de la Force, dans un déferlement de réactions de toutes sortes de la part des fans, Rian Johnson devait en 2017 avec Les Derniers Jedi à la fois offrir une suite cohérente et amener les puristes de la saga à ressortir de la salle avec une meilleure impression que celle laissée par l’épisode précédent. [Je vais spoiler et je m’en excuse, je vous invite donc à découvrir le film avant de…

  • Cinéma,  Critiques,  Le Vidéo Club MoviesNerd

    Critique de “La Planète des Singes : Suprématie” par E-Stark

    “Dites à votre Colonel que nous ne sommes pas des bêtes sauvages.” Andy Serkis dans le rôle de César – “La Planète des Singes : Suprématie” de Matt Reeves (2017) Initiée en 2011 par Les Origines, La Planète des Singes est l’une de ces sagas qui a su marquer son retour sur grand écran grâce à une qualité d’écriture impeccable et une réalisation solide. Même si L’Affrontement était un cran en-dessous de son prédécesseur, cette histoire ne demandait qu’à s’étoffer un peu plus encore et surtout à trouver une conclusion à la hauteur de ses ambitions. Mieux vaut le dire d’emblée : nous sommes ici en plein dans l’hyper-réalisme. Visuellement…

  • Cinéma,  Critiques,  Le Vidéo Club MoviesNerd

    Critique de “Le Hobbit : Un voyage inattendu” par E-Stark

    “Mon cher Frodon, tu m’as demandé un jour si je t’avais tout raconté de mes aventures. Bien que je puisse affirmer t’avoir dit la vérité, je ne t’ai peut-être pas tout dit.” Ian Holm – “Le Hobbit : Un voyage inattendu” de Peter Jackson (2012) Lorsqu’il fut annoncé que Peter Jackson allait réaliser l’adaptation du “Hobbit” au cinéma, je dois bien avouer que j’étais assez enthousiaste. Lorsqu’il fut annoncé que l’adaptation allait être répartie sur trois long-métrages, je dois avouer que je suis devenu perplexe. Quoi qu’il en soit le premier volet est enfin-là, voyons de quoi il en retourne donc de ce fameux “Le Hobbit : Un voyage inattendu”.…

  • Cinéma,  Critiques,  Le Vidéo Club MoviesNerd

    Critique de “La Planète des Singes : les Origines” par E-Stark

    “César est chez lui.” Andy Serkis dans le rôle de César – “La Planète des Singes : les Origines” de Rupert Wyatt (2011)   On se souvient de la tentative de Tim Burton en 2001, de réaliser sa version de “La Planète des Singes”. Le film une fois sorti n’était vraiment pas à la hauteur des espérances que le public pouvait avoir, cependant s’il ne s’agissait pas d’un remake intéressant, il n’en demeurait pas moins que le film en lui-même était sympathique, et la fin était la plus proche de celle des romans. Lorsque le projet de réaliser le reboot de la saga fut annoncé, le public était en droit…

  • Cinéma,  Critiques,  Critiques au Cinéma

    Critique de “La Planète des Singes : l’Affrontement” par E-Stark

    “Le virus avait été créé par des scientifiques en laboratoires, ne blâmez pas les singes.” Keri Russell “La Planète des Singes : l’Affrontement” de Matt Reeves (2014) Je l’attendais beaucoup, j’avais littéralement adoré “La Planète des Singes: Les Origines”. Il émanait de ce film une telle densité narrative, et une telle émotion qui manque pourtant cruellement d’habitude aux gros blockbusters d’été. Non seulement ce film parvenait à dépoussiérer la mythologie initiée par Pierre Boule dans son roman, mais en plus il redonnait un souffle au genre du film d’action et de science-fiction à propos humanistes. Quelle fut donc ma surprise lorsque j’ai découvert “La Planète des Singes: L’Affrontement”. Non pas…