Critique de “Hunger Games : La Révolte partie 2” par E-Stark

HungerGamesMockingjay2Poster

the-hunger-games-mockingjay-part-2-josh-hutcherson“Nos vies ne nous ont jamais appartenu et nos morts aussi. Mais si tu le tue Katniss, si tu mets fin à tout cela, toutes ces morts auront un sens.”

Josh Hutcherson – “Hunger Games : La Révolte partie 2” de Francis Lawrence (2015)

Voilà que touche à sa fin la saga Hunger Games. Saga qui avait mal commencée avec un premier volet plutôt raté, un second qui s’avérait bien plus juste et une première partie d’épisode final très réussie.

president.snow_Difficile en revanche de voir dans cette seconde partie de La Révolte, un final digne de ce nom. L’aventure louable et forte de Katniss Everdeen (postulat d’autant plus fort étant donné l’actualité de ce mois de Novembre 2015 ) peine a captiver le spectateur à cause d’un sérieux problème de rythme. On a beau entendre ici et là que le film est apparemment une adaptation réussie (je n’ai toujours par lu ces bouquins et ne le ferait sûrement jamais), cela n’en fait pas pour autant un objet cinématographique qui met un accent sur la conclusion qu’il est censé apporter.
Au détriment d’une vraie identité en tant que film, La Révolte partie 2 s’acharne à adapter à la lettre le roman de Suzanne Collins. En résulte des passages souvent trop bavards et redondant qui viennent amputer le rythme du film, le rendant assez chaotique. L’intérêt de scinder un film en deux parties (autre qu’économique) c’est de pouvoir poser les bases de l’action et les enjeux dans un premier temps puis dans un second de raconter le cheminement des solutions et la résolution de l’ensemble. Force est de constater que si les deux parties de La Révolte fonctionne avec une vraie logique narrative, le premier segment rempli son contrat mais le deuxième ne le fait qu’à moitié. C’est d’autant plus dommage quand il s’agit d’un épisode final.

thg-mockingjay-part2-10Pour autant tout n’est pas à jeter. En effet malgré une mauvaise gestion de rythme narratif, certaines scènes fonctionnent impeccablement. La violence est suffisamment frontale sans pour autant être choquante, l’émotion ne passe pas à la trappe, quand à James Newton-Howard il signe ici une bande-originale aux envolées épiques fortes agréables bien que pas toujours en adéquation avec la narration du film. C’est là le problème de cette dernière partie, elle jongle sans cesse entre le réussi et le raté. On le dit souvent c’est vrai, mais une bonne adaptation ne fait pas forcément un bon film. Evidemment qu’en tant que fan des romans on apprécie de voir certaines scènes qui dans le livre ont une importance capitale, car justement il s’agit d’un support littéraire. Ce qui à l’écrit est nécessaire ne l’est pas forcément dans un film. La Révolte partie 2 n’échappe malheureusement pas à ces scènes clichées et sans autre ambition que de combler les fans du livre. Une adaptation réussie c’est avant tout un film qui trouve sa propre identité dans l’horizon cinématographique, dans le cas présent il n’est question que d’une adaptation à la lettre sans aucune ambition filmique. C’est regrettable.

beb37c81-08f4-4ec5-9a36-88253722aa82_JDX-NO-RATIO_WEB

Même si les acteurs font leur job, malgré un Josh Hutcherson qui prend un air de chien battu pendant 2h15, cette seconde partie de l’épisode final d’Hunger Games peine à marquer. Là où Francis Lawrence parvenait à exposer parfaitement tous les enjeux de ce dernier volet dans la première partie, il ne tient pas ses promesses quant à ce deuxième segment qui s’avère laborieux et très long pour aboutir à un final qui malheureusement ne devrait pas demeurer dans les mémoires. Dommage …

Ma note : 5/10

Partagez cet article sur vos réseaux sociaux:
E-Stark
Me retrouver

E-Stark

Cinéphile parfois cinéphage, j'aime écrire et lire des critiques. Je voue un véritable culte à Terrence Malick et Tim Burton, mais je suis d'une manière générale assez éclectique en matière de cinéma.

Bonne lecture ... ou pas !
E-Stark
Me retrouver
E-Stark

E-Stark

Cinéphile parfois cinéphage, j'aime écrire et lire des critiques. Je voue un véritable culte à Terrence Malick et Tim Burton, mais je suis d'une manière générale assez éclectique en matière de cinéma. Bonne lecture ... ou pas !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *