Critique de “Astérix : Le Secret de la potion magique” par E-Stark

“C’est quel barbu qu’il faut taper ?!”

Guillaume Briat, la voix d’Obélix – “Astérix : Le Secret de la potion magique” de Louis Clichy et Alexandre Astier (2018)

Je garde un excellent souvenir du Domaine des Dieux, le travail de Louis Clichy et d’Alexandre Astier avait été payant et cet épisode s’ancrait à la fois les meilleurs versions animées des aventures d’Astérix et Obélix mais il s’avérait aussi être une bonne mise à jour de l’univers. Difficile donc de faire la fine bouche à l’annonce d’un second film avec les mêmes personnes à la barre.

Toutefois il faut noter quand même que Le Secret de la potion magique avait un défis à relever : il devait convaincre tout en étant non pas une adaptation mais bien une oeuvre originale. J’avais quelques craintes au départ, ne comprenant pas vraiment le choix de vouloir écrire une nouvelle histoire alors qu’il reste encore des albums n’ayant jamais été portés au cinéma, pas les meilleurs c’est vrai. Force est de constater finalement que si Le Secret de la potion magique ne se révèle pas être un scénario très original, il fonctionne en revanche parfaitement, notamment grâce à une vraie finesse et j’irais même jusqu’à dire une certaine rigueur dans l’écriture.

Conscient de ce l’univers qu’ils ont entre les mains, Astier et Clichy savent à la fois se montrer respectueux de l’oeuvre originelle tout en insufflant un zeste de modernité, d’humour et de folie qui sont très actuels et qui leurs sont propres. Goscinny et Uderzo magnaient déjà l’humour décalé et anachronique, Astier et Clichy en font ici un pan à part entier de l’oeuvre, dans le ton c’est familial et très proche de Kaamelott, les dialogues, les running-gags, les situations, tout est millimétré. Le film va à deux cent à l’heure et pourtant ne semble jamais devoir lâcher du leste, chaque chose à sa place, son importance, tout est logique et cohérent. Une certaine rigueur donc au service d’un spectacle d’une rare efficacité. D’autant plus qu’une nouvelle fois l’animation s’avère impeccable, à la fois proche de la BD, lui conférant cet aspect dessin en relief et ces couleurs ! Qu’elles sont superbes ces couleurs, la gestion de la lumière notamment est excellente !

Côté doublage on retrouve Guillaume (“couyèèère !”) Briat dans le rôle d’Obélix, l’acteur s’en sort bien et confère à Obélix ce côté attachant et simplet mais pas bête. Celui qu’on attendait au tournant bien entendu c’était Christian Clavier pour Astérix, comble de moi j’avais zappé que Roger Carel ne faisait plu la voix du petit gaulois, mais Clavier s’en sort bien, les mauvaises langues diront sûrement que c’est mauvais, alors qu’il s’agit pourtant d’un choix logique, Clavier étant à ce jour la meilleure interprétation live d’Astérix, même si j’adore Edouard Baer aussi. Pour le reste c’est du tout bon, notamment Daniel Mesguich qui campe Sulfurix, Bernard Alane toujours impeccable en Panoramix à qui il insuffle une vraie énergie dans la voix. François Morel, Lionel Astier, Florence Foresti, Gérard Hernandez ou encore Alex Lutz ne sont pas en reste non plus.

Que dire de plus à part qu’il s’agit ici encore une fois d’une excellente aventure d’Astérix ? Clichy et Astier ont fait un travail formidable avec ce scénario original et le film est riche de tout ce dont il a besoin pour être excellent !

Ma note : 9/10

Partagez cet article sur vos réseaux sociaux:
E-Stark
Me retrouver

E-Stark

Cinéphile parfois cinéphage, j'aime écrire et lire des critiques. Je voue un véritable culte à Terrence Malick et Tim Burton, mais je suis d'une manière générale assez éclectique en matière de cinéma.

Bonne lecture ... ou pas !
E-Stark
Me retrouver
E-Stark

E-Stark

Cinéphile parfois cinéphage, j'aime écrire et lire des critiques. Je voue un véritable culte à Terrence Malick et Tim Burton, mais je suis d'une manière générale assez éclectique en matière de cinéma. Bonne lecture ... ou pas !

Laisser un commentaire