Critique de “Nocturnal Animals” par E-Stark

“Quand on trouve l’amour, on en prend soi. Ca n’arrive pas souvent.”

Jake Gyllenhaal – “Nocturnal Animals” de Tom Ford (2017)

J’attendais avec impatience le nouveau film de Tom Ford après l’excellent et poignant A Single Man. Malheureusement pour moi ce visionnage s’est avéré assez pénible, pour rester poli.

Difficile de voir en Nocturnal Animals un film qui vous laisse un souvenir inoubliable tant ce dernier peine à convaincre, la faute à un scénario aussi creux que classique. Certes la narration est particulière et c’est sûrement, avec le casting, la seule chose intéressante à retenir du film. Tom Ford filme les clichés et l’ennui, mais il en oublie son spectateur. Si bien que cette histoire qui se veut comme une anti-thèse du film romantique, arbore pourtant tous les poncifs de ce genre.

Car que l’on ne s’y trompe pas, mais Nocturnal Animals n’est rien de plus que l’histoire de deux êtres qui se sont aimés, qui ne s’aiment plus et qui s’en veulent. Seulement Tom Ford à travers son écriture et un cynisme volontaire, tente d’amener cela comme quelque chose de plus original. Mais le résultat s’avère bien plus nébuleux que passionnant, là où A Single Man provoquait de vraies émotions, Nocturnal Animals s’amuse à être plus sombre, mais c’est complètement vain, il est seulement vulgaire.

Malgré tout il faut bien avouer que le film demeure superbe esthétiquement parlant, d’ailleurs cette ambiance visuelle sert au récit, dommage que ce dernier ne tienne pas la route. Quant au casting il est très convaincant. Amy Adams s’émancipe toujours un peu plus dans des choix de rôles intéressants, quant à Jake Gyllenhaal il est plus que jamais à l’aise pour composer avec ce genre de personnage. Michael Shannon après un émouvant passage chez Jeff Nichols dans le sublime Midnight Special trouve lui aussi sa place ici. Mais celui qui surprend sûrement le plus, tant il ne nous a pas habitué à ce genre de rôles, c’est Aaron Taylor-Johnson, il est tout à fait convaincant.
Notons aussi la très belle bande-originale signée Abel Korzeniowski, très proche de son travail sur l’excellente série Penny Dreadful.

En somme Nocturnal Animals est un film raté, en tout cas une vraie déception pour moi. Là où Tom Ford aurait pu réussir un coup de maître, il s’embourbe dans un mélo aussi classieux qu’indigeste. Dommage …

Ma note : 4/10

Partagez cet article sur vos réseaux sociaux:
E-Stark
Me retrouver

E-Stark

Cinéphile parfois cinéphage, j'aime écrire et lire des critiques. Je voue un véritable culte à Terrence Malick et Tim Burton, mais je suis d'une manière générale assez éclectique en matière de cinéma.

Bonne lecture ... ou pas !
E-Stark
Me retrouver
E-Stark

E-Stark

Cinéphile parfois cinéphage, j'aime écrire et lire des critiques. Je voue un véritable culte à Terrence Malick et Tim Burton, mais je suis d'une manière générale assez éclectique en matière de cinéma. Bonne lecture ... ou pas !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *