Cinéma,  Critiques,  Le Vidéo Club MoviesNerd

Critique de “Soul” par E-Stark

“Consacre chaque minute de ta vie

à cultiver ce qu’il y a de mieux en toi.”

Jamie Foxx, voix originale de Joe – “Soul” de Pete Docter (2020)

Dernier rejeton des studios Pixar, Soul embarque son spectateur dans un voyage entre le temps et l’espace. La vie et la mort. Des thématiques chères au studio depuis quelques temps, auxquelles Soul semble donner une apothéose.

En effet cela fait maintenant trois films, quatre même si on compte Vice-Versa (bien que le discours de ce dernier soit différents sur de nombreux points), que Pixar nous parle de la vie, de la mort et de la transmission, c’était également le cas dans Coco ainsi que le récent En avant sorti quelques mois avant Soul. Certes même si toutes les thématiques de Pixar ne tournent pas autour de la mort, elles semblent en revanche toutes faire écho à un sentiment plus général : la perte. Souvenons-nous de Toy Story 4 par exemple, Le Voyage d’Arlo ou bien encore Cars 3, il n’y est pas question de mort à proprement parler, mais ces films sortis au cours des cinq dernières années semblent illustrer une ambiance, un ton, comme s’ils étaient là pour dire adieu à une époque. La grande époque des studios Pixar et des franchises qui leurs sont associées.

Néanmoins comme toujours, c’est à travers une vraie célébration de ses personnages que le studio raconte ses histoires. Soul ne déroge pas à la règle et vient également confirmer que tous les nouveaux films produit par Disney ne méritent pas qu’une simple sortie sur Disney+. C’est peut-être là que ce noue le noeud de cette mélancolie qui tapisse chaque recoins des derniers nés de Pixar. Comme une prise de conscience d’être doucement mais sûrement avalé par l’ogre Disney. Cela étant même si la firme Disney montre qu’elle règne sans partage sur son royaume, elle ne prive pas pour autant les créateurs de Pixar de leurs substantielle carte blanche narrative.

Ainsi Soul au-delà de son impeccable plastique qui révèle à nouveau que le studio est un maître imbattable en la matière, s’impose grâce à d’étonnantes ruptures de tons. Les séquences sur Terre sont empreintes de réalisme, tant au niveau de l’image que du contexte narratif, alors que les séquences dans “le Grand Avant” sont tantôt plus légères, tantôt plus sombres mais toujours très efficace. On rit et on s’émeu devant Soul. On rit d’abord parce que le duo fonctionne parfaitement, Joe et 22 sont deux personnages attachants et crédibles, chacun pourra s’identifier à l’un ou l’autre. C’est aussi pour cela que l’on s’émeu devant Soul, parce qu’à nouveau le film nous ramène à nous même, mais peut-être encore plus qu’a l’accoutumé, puisqu’ici il s’agit de réfléchir non pas juste à nous, mais bien de la vie et de la manière dont ce “nous” s’y intègre.

Soul met en lumière une chose vieille comme le monde : la singularité. Etre unique c’est ce qui caractérise tout individu. Evidemment dit comme ça, cela sonne comme une phrase d’autocollant de pare-chocs. Mais c’est pourtant bien vrai, car quand bien même l’éducation et les expériences forgent qui nous sommes, c’est dans notre façon de vivre chaque chose intensément ou non, que l’on devient l’être unique qui foule cette terre et y laisse sa trace, aussi infime soit-elle.

 

 

Quoi dire d’autre ? Soul est une nouvelle merveille des studios Pixar, certes peu accessible à un jeune public. Il s’agit probablement du film le plus mature du studio. A n’en pas douter il y aura un avant et un après Soul.

Soul

8.5

Notes

8.5/10

Les Plus

  • Des thématiques fortes.
  • Une ode à la vie poignante.
  • Une maîtrise technique visuelle déconcertante !

Les Moins

  • Pas un défaut en soi, mais le film demeure sûrement trop complexe pour un jeune public.
  • Le film méritait clairement une sortie en salles.

Cinéphile parfois cinéphage, j'aime écrire et lire des critiques. Je voue un véritable culte à Terrence Malick et Tim Burton, mais je suis d'une manière générale assez éclectique en matière de cinéma. Bonne lecture ... ou pas !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *