Critique de “Un voisin trop parfait” par E-Stark

the_boy_next_door_2015_movie-2560x1600

la-et-mn-jennifer-lopez-the-boy-next-door-trailer-20140909“C’est moi l’adulte, je ne peux pas faire ça, j’ai perdu la tête.”

Jennifer Lopez – “Un voisin trop parfait” de Rob Cohen (2015)

Jennifer Lopez incarne une maman fraichement séparée qui telle une couguar va tomber sous le charme de son jeune voisin. Évidemment le voisin n’est pas vraiment celui qu’il prétend être, et la pauvre (cruche ?) Jenny se rend bien vite compte qu’elle vient de tomber dans un piège malsain.

Rob Cohen c’est celui qui a réalisé le premier Fast and Furious, et même si il est vrai que le film n’est pas aussi génial qu’on aime à le prétendre, il demeure divertissant et sympathique sans aller chercher bien loin. D’ailleurs c’est bien là le problème de Rob Cohen, c’est qu’il ne va JAMAIS chercher bien loin quand il s’agit de faire un film. Le pitch de Un voisin trop parfait a déjà servi à des centaines de films et téléfilms avant lui. Alors bon, quoi dire qui n’a pas déjà été dit sur ce sujet ?the_boy_next_door_02037734_st_3_s-high
Pas grand chose en fait, si ce n’est que la réalisation est franchement pas terrible voir même dégueulasse par moment (la scène de la sortie de route avec la voiture notamment), que les acteurs sont très mal dirigés, bien sûr on ajoute aussi à cela qu’ils ne sont pas très bons.

Jennifer Lopez ne convainc pas du tout en tant que maman au bord de la crise de nerfs, et le jeune éphèbe qu’on croirait sorti tout droit d’une pub pour des boxers Calvin Klein, n’est jamais crédible non plus quand il récite des passages de l’Iliade pour la séduire. Ajoutez à cela une photographie qui donne plus envie de vomir qu’autre chose, une musique sans identité et pourtant trop présente, un soupçon de beauferie, et vous obtenez un parfait navet. D’ailleurs ça tombe bien parce que depuis le début de l’année, je commençait à désespérer de ne pas pouvoir faire de Flop 10.

TheBoyNextDoor

Non vraiment, c’est une perte de temps que de regarder ce film, on l’a déjà vu cent fois et il ne réinvente jamais le genre.

Ma note : 1/10

Partagez cet article sur vos réseaux sociaux:
E-Stark
Me retrouver

E-Stark

Cinéphile parfois cinéphage, j'aime écrire et lire des critiques. Je voue un véritable culte à Terrence Malick et Tim Burton, mais je suis d'une manière générale assez éclectique en matière de cinéma.

Bonne lecture ... ou pas !
E-Stark
Me retrouver
E-Stark

E-Stark

Cinéphile parfois cinéphage, j'aime écrire et lire des critiques. Je voue un véritable culte à Terrence Malick et Tim Burton, mais je suis d'une manière générale assez éclectique en matière de cinéma. Bonne lecture ... ou pas !

2 commentaires

  1. comment peut on encore tourner des navets pareils sans imagination, d’une bétise a tout point s de vue, dialogues, mise en scène, casting, tout est a vomir dans ce film et je pese mes mots en partageant tout a fait votre avis.

    • En effet oui c’est assez aberrant de voir qu’on finance encore ce genre de production aujourd’hui. Rob Cohen devait sûrement avoir besoin de payer ses factures …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *