Critique Flash de « While We’re Young » par E-Stark

11889460_491286241048387_523099459355942315_nUn jeune couple et un couple que la routine a envahit, un face à face intéressant mais qui malheureusement s’avère assez vain …

Si l’on peut aisément saluer les interprétations, notamment celle de Adam Driver, il est en revanche bien difficile d’apprécier ce While We’re Young tant son écriture se révèle sans surprise et surtout sans saveur. Là où l’intérêt du film était de confronter deux couples à deux stades différents, Noah Baumbach se borne surtout à faire le constat sans panache de deux protagonistes orgueilleux, Josh et Jamie, délaissant leurs compagnes au profit d’un rêve plus ou moins absurde.
Y voir ici un message sur les priorités dans un couple, n’est pas forcément une mauvaise chose. Mais là où le film s’avère assez vulgaire et grossier, c’est dans sa quasi dénonciation d’une vie de couple si il y a incapacité à procréer.

While-Were-Young_-Baumbach-Noah_2015-FlickMinuteBien loin de ce à quoi on peut s’attendre avec un tel postulat, While We’re Young en plus d’ennuyer se paie le luxe d’être crétin.

Ma note : 4/10

Partagez cet article sur vos réseaux sociaux:
E-Stark
Me retrouver

E-Stark

Cinéphile parfois cinéphage, j'aime écrire et lire des critiques. Je voue un véritable culte à Terrence Malick et Tim Burton, mais je suis d'une manière générale assez éclectique en matière de cinéma.

Bonne lecture ... ou pas !
E-Stark
Me retrouver
E-Stark

E-Stark

Cinéphile parfois cinéphage, j'aime écrire et lire des critiques. Je voue un véritable culte à Terrence Malick et Tim Burton, mais je suis d'une manière générale assez éclectique en matière de cinéma. Bonne lecture ... ou pas !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *