Les Critiques Critiquables (Spéciale Halloween) – The Conjuring

Après la spéciale Halloween de 2014 avec Evil Dead II et Le Retour des morts-vivants 3, voici celle de 2015 avec The Conjuring de James Wan !

Attention cette vidéo n’est pas pour un jeune public, enfin… vous faîtes comme vous voulez !

Partagez cet article sur vos réseaux sociaux:
Morgan
Me retrouver

Morgan

Morgan, 22 ans (1992), étudiant en licence de cinéma à Lille 3, je suis passionné par le cinéma, les comics, les jeux vidéos, la paléontologie et bien d’autres choses. Quand je vois mes goûts cinématographiques ou musicaux, j’ai l’impression d’être resté bloqué dans les années 80 et 90, mais bon j’ai pas l’impression d’être le seul, on est beaucoup à avoir grandit avec Spielberg et du coup on ne veut pas grandir.
Morgan
Me retrouver
Morgan

Morgan

Morgan, 22 ans (1992), étudiant en licence de cinéma à Lille 3, je suis passionné par le cinéma, les comics, les jeux vidéos, la paléontologie et bien d’autres choses. Quand je vois mes goûts cinématographiques ou musicaux, j’ai l’impression d’être resté bloqué dans les années 80 et 90, mais bon j’ai pas l’impression d’être le seul, on est beaucoup à avoir grandit avec Spielberg et du coup on ne veut pas grandir.

4 commentaires

  1. Bonne critique mon cher Morgan, mais là où je me permettrais de te contredire, c’est concernant l’usage de la caméra à l’épaule. C’est justement avec ce procédé que l’on a la sensation de suivre les personnages à travers le regard de l’entité. Une steadycam est trop propre et net pour ce genre de mise en scène, l’atout de la caméra épaule c’est qu’elle est plus saccadé, comme quelque chose de vivant qui se déplace et je trouve que cela ajoute beaucoup à la dimension angoissante du film. Surtout dans certaines scènes comme celle où la mère marche dans la maison, descend les escaliers et les cadres tombent.

    • Oui ça peut être vu comme ça, mais je vois des entités immatériels comme des choses flottantes justement 🙂 c’est pour ça que je voyais plus de la Stady qu’à l’épaule, à l’épaule ça me renvoie plus au documentaire et donc la présence du caméraman se ressent pour moi ^^ mais j’peux comprendre que tu le ressentes comme ça si t’estimes que l’entité n’est pas immatériel, mais pour le coup vu que c’est de l’ordre de l’invisible dans ce genre de moment, je voyais plus quelque chose de flottant 🙂

      • Ca tient aussi au fait que James Wan représente les entités démoniaques souvent sous forme matériel. Le démon dans Insidious par exemple.

        • Oui j’ai bien compris mais justement si pour le coup ça représente une forme matériel je ne valide pas car dans ce cas les personnages devraient ressentir l’entité. En plus comme James Wan ne laisse pas les démons dans le hors champ quand ils sont sous forme matériel ça aurait été plus intéressant d’alterner entre le matériel dans le champ et le regard du spectateur en vue subjective de l’immatériel en hors champ (donc volatile avec une stady).

          Mais bon ça empêche pas le film d’être bon

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *