Critique de Us de Jordan Peele, par Anne-Laure

Anne-Laure

Née en 1992, Bruxelles.
Passionnée de culture en général et notamment de cinéma. J’apprécie autant découvrir et parler de grands classiques, de films « à succès » ou de petites pépites (presque) inconnues, de toute époque et de tout genre, avec sans doute un amour plus particulier pour le cinéma d’animation.
J’aime également la littérature, le théâtre et les jeux-vidéos. 


Réalisateurs préférés : Wes Anderson, Wong Kar-Wai, Hayao Miyazaki, Hirokazu Kore-eda, David Lynch, Don Bluth

Films préférés : Moonrise Kingdom, In the Mood for Love, le petit dinosaure et la vallée des merveilles, Mr. Nobody, Apocalypse Now, Alien : le 8ème passager.
Anne-Laure

Get Out, précédent film de Jordan Peele sorti en 2018, avait fortement marqué les esprits. Qu’il ait plu ou non, le film étonnait par son scénario (qui fut d’ailleurs récompensé d’un Oscar) ou par la manière de traiter son sujet. Le cinéaste revient cette année avec un film que l’on…

Continuer la lecture

Critique de “The Neon Demon” par Quentin

Me retrouver

Quentin

19 ans. Poufsouffle un peu trop accro au 7ème art, au citron et à Depeche Mode.
Ma cinéphilie vogue entre Titanic, La Belle et la Bête et les fantasmes de Tim Burton.
Quentin
Me retrouver

Poupée d’égocentrisme entourée de hyènes affamées, Jesse porte en elle la douce noirceur du dernier souffle de l’adolescence. Envolée l’innocence, envolés les sourires glacés, l’héroïne du nouveau long métrage de Nicolas Winding Refn est un composé de complexité, dont Elle Fanning (Super 8, Maléfique, Somewhere, …), son interprète, se délecte sans…

Continuer la lecture

Critique de “The Voices” par Quentin

Me retrouver

Quentin

19 ans. Poufsouffle un peu trop accro au 7ème art, au citron et à Depeche Mode.
Ma cinéphilie vogue entre Titanic, La Belle et la Bête et les fantasmes de Tim Burton.
Quentin
Me retrouver

Troisième long métrage de Marjane Satrapi après les excellents “Persepolis” et “Poulet aux prunes”, “The Voices” s’avère aussi burlesque que subversif, à l’instar des ses grands frères. Nous est donc narré l’histoire de Jerry (Ryan Reynolds), employé un peu psychotique de l’usine de baignoires de la ville, éperdument amoureux de…

Continuer la lecture