Cinéma,  Critiques,  Critiques au Cinéma

Critique de « Encanto : La Fantastique Famille Madrigal » par E-Stark

« Abre los ojos. »

Dominique Quesnel, la VF de Grand-Mère Alma – « Encanto : La Fantastique Famille Madrigal » de Jared Bush, Byron Howard et Charise Castro Smith (2021)

Alors qu’il vient de remporter l’oscar du meilleur film d’animation, voilà que je me décide enfin à écrire sur Encanto : La Fantastique Famille Madrigal. Il m’aura fallut un certain temps, plusieurs mois à vrai dire pour y parvenir, et malheureusement ce n’est pas, hélas, parce que j’étais submergé par l’émotion du film. Au contraire …

 

Quand il fut annoncé je dois bien avouer que ce nouveau projet de Disney ne m’a pas vraiment interpellé, la bande-annonce le vendait assez mal et la promo de manière générale était assez anecdotique (pour Disney biensûr, c’est donc relatif). Malgré cela les retours positifs ont su piquer ma curiosité, si bien que j’ai dû voir le film à peu près un mois après sa sortie en salle si ma mémoire est bonne. Malheureusement le charme d’Encanto et de ses chansons n’aura pas fonctionné sur moi. Non pas que je trouve que ce soit un mauvais Disney, il est somme toute trop banal et vain.

 

 

A vrai dire quand j’écris dans le paragraphe précédent « pour un Disney », cela résume, je crois, assez bien le problème que j’ai avec le film. En effet l’histoire, les personnages et leur traitement ne m’aura pas interpellés plus que cela venant d’un autre studio comme Blue Sky ou Illumation par exemple, là où en général il est plus souvent question de divertir que de raconter les choses en profondeur, bien que certaines exceptions aient droit de citer évidemment. Mais pas chez Disney et Pixar, deux studios qui aux fils des ans ont toujours su proposer (là aussi à quelques rares exceptions) des films d’animations aux divers niveau de lecture et aux thématiques fortes. Mais Encanto, bien qu’il reprenne le cahier des charges, trop balisé depuis quelques années d’ailleurs, des films d’animation des studios Disney, me semble assez mineur dans la manière qu’il a d’aborder ses thématiques, ou plutôt sa principale thématique : la famille et son unité.

 

Les chansons ont beau vous rester en tête, même si pour le coup la version française est vraiment plus que passable, elles n’ont pour principal objectif que de nous présenter les personnages et leurs diverses facultés spéciales, pire encore certains passages chantés tendent même à faire penser aux comédies musicales sans grande ambition où l’on chante pour se passer le sel. Alors quand en plus de cela la mise en scène de la plupart des chansons tend plus vers le clip que l’on diffuse sur YouTube (Under the surface et What Else Can I Do notamment), que vers la narration visuelle qui transcende et transpose les émotions des personnages, c’est un problème. Toujours selon moi évidemment. Mais attention tout n’est pas à jeter et par instant se présentent même de beaux moments qui, enfin, allient mise en scène et narration, la chanson Dos Oruguitas en est un bel exemple. Mais ces instants sont bien trop rares, hélas.

Alors que dire de plus ? Oui visuellement c’est beau, évidemment et le cadre du film est plaisant, mais cela suffit-il ? En attendais-je trop en fin de compte de la part de Disney ? Ou bien est-ce qu’Encanto ne coche pas toutes les cases qu’inconsciemment j’attendais qu’il coche ? Peut-être. Ce qui est sûr c’est qu’il faudrait que je le revois, car à l’heure actuelle le souvenir que j’en ai c’est que les studios Disney nous ont déjà montré par le passé qu’ils savaient faire mieux quand il s’agissait de nous dire que : la famille c’est compliqué, que personne n’est parfait et qu’il fallait être soi-même. Etrange impression sur ce film donc …

 

 

Encanto : La Fantastique Famille Madrigal

5

Ma note :

5.0/10

Les Plus

  • De beaux visuels.
  • Un cadre dépaysant.
  • De bonnes idées ...

Les Moins

  • ... mal exploitées.
  • Une mise en scène inégale.
  • Des chansons souvent banales, trop nombreuses et une VF qui n'aide vraiment pas.

Cinéphile parfois cinéphage, j'aime écrire et lire des critiques. Je voue un véritable culte à Terrence Malick et Tim Burton, mais je suis d'une manière générale assez éclectique en matière de cinéma. Bonne lecture ... ou pas !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Notre site utilise des Cookies, nous vous conseillons de vous renseigner sur les Cookies et leurs fonctionnements en cliquant sur le lien suivant.  En savoir plus