Critique de “Gone Girl” par Quentin

gonegirl

What are you thinking? What are you feeling? What have we done to each other? What will we do?

– Nick Dunne (Ben Affleck)

Il est enfin là, le messie, le nouveau long métrage tant attendu de David Fincher, si mystérieux et si prometteur. Deux ans après l’adaptation du roman de Stieg Larsson, “Millénium – Les Hommes qui n’aimaient pas les femmes”, Fincher nous revient avec une nouvelle adaptation d’un best seller : “Les Apparences” de Gillian Flynn. Nous est narré l’histoire d’un couple de journalistes New Yorkais, Amy & Nick Dunne, contraint de venir s’installer dans la petite ville natale de ce dernier située dans le Missouri, notamment à cause de la crise financière. C’est donc deux ans après l’emménagement du couple que le film prend place, à la disparition d’Amy, le jour de leur cinquième anniversaire de mariage.

Le film aurait pu se contenter d’être un énorme thriller aux rouages scénaristiques délicieux comme David Fincher sait si bien les faire, mais il n’en est rien. C’est à une oeuvre machiavélique et pessimiste sur le mariage à laquelle nous avons droit, et ce pour notre plus grand bonheur. En effet, Fincher dépeint avec “Gone Girl” le portrait d’un couple dépassé par les événements, et ayant étiré le filon de leurs noces jusqu’à ce qu’il cède, définitivement, et les fasse plonger dans un cauchemar somptueusement orchestré par la caméra du cinéaste, poseuse et obsédante. C’est Ben Affleck qui endosse le rôle de Nick Dunne, et autant dire qu’il le fait admirablement. Même si Daredevil semblait déjà bien loin pour nous après ses excellentes réalisations “Argo” et “The Town”, “Gone Girl” enterre définitivement cette ère d’errance pour l’acteur, qui n’a plus rien à prouver.

tumblr_nded81ChZ01ttwlsto1_1280

De l’autre côté du miroir, c’est Rosamund Pike que l’on retrouve, déjà aperçue dans le dernier long métrage du réalisateur Edgar Wright mais également dans “Jack Reacher” en 2012. Avec “Gone Girl”, elle explose, littéralement. Parfaite, glaciale et vénéneuse, l’oscar de la meilleure actrice pour la prochaine cérémonie semble sérieusement se profiler. Parmi les seconds rôles, bien que tout le monde soit parfait, c’est Carrie Coon qui se démarque le plus. Aperçue récemment dans la série “The Leftovers”, elle incarne ici Margo, la jumelle de Nick. Très clairement le personnage le plus attachant du film tant on s’identifie à cette dernière, Margo Dunne fait probablement partie des meilleurs seconds rôles de l’histoire du cinéma désormais, rien que ça. À personnage bluffant, actrice bluffante, nous ne demandons qu’une chose : la revoir au plus vite sur le grand écran.

289519.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

Autre point à marquer, la bande originale composée par Trent Reznor. Etant à sa troisième collaboration avec David Fincher après “Millénium – Les Hommes qui n’aimaient pas les Femmes” et “The Social Network”, nous étions en droit d’attendre un petit bijou d’inventivité et de pures frissons comme il nous y avait tant habitué. Pas manqué, la bande originale de “Gone Girl” est un chef d’oeuvre à elle seule.

En plus d’être une claque en terme de mise en scène, le film fait preuve d’une véritable prouesse en terme d’écriture, les dialogues sont bons, les personnages sont bons, à ce stade là on a vraiment beaucoup de mal à rester un minimum objectif tant “Gone Girl” est le film le plus irréprochable et réussi de l’année.

La scène du baiser sucré, celle que personne n'oubliera.

La scène du baiser sucré, celle que personne n’oubliera.

On adore ce couple de doux tarés, on a peur pour eux, ont les déteste, et l’on s’identifie tout d’un coup à ces derniers, et ce à notre plus grande frayeur. Terriblement humain et terriblement vrai, “Gone Girl” est assurément le meilleur film de l’année, indétrônable.

Note : 5/5 ♥.

Quentin

Partagez cet article sur vos réseaux sociaux:
Quentin
Me retrouver

Quentin

17 ans. Un peu trop accro au 7ème art, au citron et à Depeche Mode.

Quentin en 10 films :
Roméo + Juliette (1996)
La Belle et la Bête (1991)
Titanic (1997)
Shrek 2 (2004)
Edward aux mains d'argent (1990)
L'Empire contre-attaque (1980)
The Dark Knight, le chevalier noir (2008)
Ghost (1990)
Vaiana, la légende du bout du monde (2016)
Le Secret de Brokeback Mountain (2005)
Quentin
Me retrouver
Quentin

Quentin

17 ans. Un peu trop accro au 7ème art, au citron et à Depeche Mode. Quentin en 10 films : Roméo + Juliette (1996) La Belle et la Bête (1991) Titanic (1997) Shrek 2 (2004) Edward aux mains d'argent (1990) L'Empire contre-attaque (1980) The Dark Knight, le chevalier noir (2008) Ghost (1990) Vaiana, la légende du bout du monde (2016) Le Secret de Brokeback Mountain (2005)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *