Critique de “Le Voyage d’Arlo” par E-Stark

"The Good Dinosaur" tells the story of Arlo, a lively Apatosaurus with a big heart who sets out on a remarkable journey, gaining an unlikely companion along the way?a human boy. Directed by Peter Sohn ("Partly Cloudy") and produced by Denise Ream ("Cars 2", "The Good Dinosaur" opens in theaters Nov. 25, 2015. ?2014 Disney?Pixar. All Rights Reserved.

the-good-dinosaur-header-photo-530x278“Il faut parfois savoir surmonter ses peurs pour découvrir toute la beauté du monde.”

Xavier Fagnon, la voix de Papa – “Le Voyage d’Arlo” de Peter Sohn (2015)

Au-delà des questions scientifiques et paléontologiques dont il se fiche sans honte, Le Voyage d’Arlo, dernière création originale des studios Pixar, s’apparente à un film d’aventure enfantin mais pas que …

Alors qu’il est tout à fait légitime de reprocher à Arlo de reprendre en moins bien les grandes lignes du Roi Lion, difficile en revanche de ne pas souligner qu’encore une fois les studios Pixar marque une étape dans l’animation.
Visuellement Le Voyage d’Arlo s’apparente à un produit quasiment parfait. Outre le choix de design “cartoon” pour les dinosaures, c’est véritablement en terme de décors et d’effets visuels que le film frôle la perfection. Tout est vivant, l’eau, les nuages, le vent dans les arbres, les reflets, tout un tas de détails qui réuni ensemble composent cette grande symphonie naturelle que nous propose le film.

maxresdefaultConcernant le scénario, si ce dernier relève d’une écriture et d’une ligne narrative simple, il permet d’explorer des idées intéressantes tout en ne prenant pas les enfants pour des imbéciles. Placer les dinosaures comme l’espèce dominante sur Terre en reléguant les humains à des animaux parmi tant d’autres, c’est une idée qui en soi n’est pas brillante mais qui permet de raconter beaucoup de choses. Ces dinosaures finalement c’est nous, alors quand Arlo rencontre une famille de T-Rex ces derniers ne le mangent pas car les dinosaures ne se mangent pas entre eux. C’est une manière d’aborder la question du bien et du mal et donc du manichéisme. Cela fonctionne au près du jeune public sans pour autant leur raconter des mensonges. Arlo et sa famille cultivent la terre car ils sont herbivores, la famille de T-Rex élève un troupeau d’aurochs car ils sont carnivores. Sans dénaturer l’essence de ces animaux, Le Voyage d’Arlo explique aux plus jeunes qu’ils n’y a pas que des gentils ou des méchants, et que des espèces différentes peuvent vivre en harmonie.
Dans un monde où divers peuples se déchirent à coup de propagandes et d’attentats, Le Voyage d’Arlo résonne comme un cri de tolérance.

A côté de tout cela il faut pourtant souligner que le film souffre parfois de quelques faiblesses malheureusement un peu trop fortes. Notamment en ce qui concerne la caractérisation des personnages parfois trop caricaturale. Le manque de surprise concernant l’histoire. Le choix du design des dinosaures qui semble plus être prétexte à vendre des peluches dans les Disneyland Park, ou bien encore les scènes fortes trop aseptisées. Quand Mufasa meurt dans Le Roi Lion, la scène marque grâce au visuel et la mise en scène, Le Voyage d’Arlo se contente seulement d’un fondu au noir.

The-Good-Dinosaur-Film

Bien qu’il soit imparfait et qu’il s’agisse au final d’un Pixar mineur, Le Voyage d’Arlo sous ses airs balourds et désabusés se révèle être une jolie histoire. Classique certes mais qui fonctionne parfaitement et qui surtout ne prend pas les enfants pour des idiots.

Ma note : 6,5/10

Partagez cet article sur vos réseaux sociaux:
E-Stark
Me retrouver

E-Stark

Cinéphile parfois cinéphage, j'aime écrire et lire des critiques. Je voue un véritable culte à Terrence Malick et Tim Burton, mais je suis d'une manière générale assez éclectique en matière de cinéma.

Bonne lecture ... ou pas !
E-Stark
Me retrouver
E-Stark

E-Stark

Cinéphile parfois cinéphage, j'aime écrire et lire des critiques. Je voue un véritable culte à Terrence Malick et Tim Burton, mais je suis d'une manière générale assez éclectique en matière de cinéma. Bonne lecture ... ou pas !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *