Critique de “Terminator Genisys” par Axel

Teminator 5Fast and Terminator ?

Ça y est, le nouveau volet de la saga Terminator à enfin posé ses bagages dans nos salles, si vous me suivez un peu sur les réseaux sociaux vous savez déjà vaguement ce que j’en ai pensé mais avant de vous expliquer plus en détail mon avis dans cette critique, qui finalement n’en sera pas totalement une au sens littéral du terme, laissez-moi vous resituer le contexte dans lequel j’étais avant d’aller voir ce film. La première fois que j’ai entendu parler du projet c’était lors de la sortie de la première bande annonce, dès les premières images j’avais extrêmement peur de ce que ce film pouvais devenir, une espèce de tentative désespérée de relancer une saga qui a eu ses heures de gloires mais qui n’était pas à son coup d’essai en ce qui concerne les séquelles et les spin-off plus que ratés par rapport au potentiel énorme de cette saga, mais malgré tout j’étais quand même hyper content de voir le retour d’Arnold Schwarzenegger dans son rôle mythique du T-800. Ensuite ce fut le moment de la sortie de la deuxième bande annonce qui a subi un énorme bashing tout à fait compréhensible de la part du peuple d’Internet, mais personnellement elle m’avais beaucoup plus intrigué et plu que la première malgré la révélation dans la bande annonce du twist qui était censé être une surprise durant le film, puis finalement est venu le moment de la vidéo de James Cameron qui adoubait le film comme le véritable troisième épisode de la série et qui nous assurait que « Si vous avez aimé les premiers Terminator, vous allez adorer ce film ».

Donc me voici assis dans cette salle de cinéma plutôt remplie, entre les jeunes fans de films d’actions qui n’ont peut-être pas vu les premiers films et les trentenaires/quarantenaires qui ont sûrement découvert ces merveilles que sont les deux premiers Terminator au moment de leurs sorties. À la vue des nombreux sourires et éclats de rires de la part du public à l’entrée de la salle j’imagine que nous étions tous plutôt confiant et bien que conscient qu’il ne serait sûrement pas au niveau des deux premiers Terminator nous nous attendions au minimum à un film d’action/science-fiction divertissant, le temps de répondre à un dernier commentaire sur Facebook à propos de Terminator Genisys durant une trop longue bande annonce des Minions, puis les lumières s’éteignent tel la bougie ayant consumé toute sa cire, chut, le film commence.

Arnold is Back, pas pour le meilleur mais il est quand même de retour !

Cette critique ressemble plus à un billet de blog qu’autre chose et je vous avais prévenu en début de critique qu’elle ne serait pas comme les autres, je pense  que si j’avais écrit une critique stricto sensu sur ce film qu’est « Terminator Genisys », elle aurait été terminée depuis très longtemps vu le peu de chose sympa que j’ai à dire à propos de celui-ci. Puisque je suis quelqu’un de généralement optimiste, je vais commencer par les points positifs qui, malgré leurs nombre assez restreint reste quand même les seules choses qui m’ont empêché de quitter la salle en courant et en criant au viol. Premièrement j’adore Arnold Schwarzenegger, il a joué dans énormément de films qui ont façonné ma culture cinéphile, m’ont donné goût au cinéma mais surtout au cinéma de genre et que je considère comme une partie inhérente de ma culture ainsi que de moi-même.

Un Terminator réussi, sans aucunes images de synthèses.

Donc dans « Terminator Genisys » il reprend un de ses meilleurs rôles l’endosquelette T-800, mais le hic c’est qu’il commence à se faire vieux et qu’il n’arrive plus à maintenir un rôle aussi demandant physiquement comme auparavant, ils en jouent même dans le scénario, ce que je trouvais plutôt honnête et assez intelligent au début mais qu’ils arrivent vite à rendre très lourd quand on entend pour la 150ème fois la même « blague » (les guillemets sont importants ici) sur le fait qu’il ne soit plus tout jeune, bref j’étais juste content de revoir Arnold, je ne voulais sûrement pas le revoir de cette manière-là non plus, mais j’ai l’impression que je n’ai pas vraiment le choix donc j’accepte malgré tout. Ensuite, il y a Emilia Clarke qui en plus d’être extrêmement jolie comme les Anglais dirais un « Eye Candy », elle reprend fabuleusement le rôle de Sarah Connor, même si je n’aime pas ce qu’ils ont fait du personnage je trouve qu’elle est le seul choix de casting qui est intelligent puisqu’elle ressemble physiquement à une jeune Linda Hamilton. Puis le dernier point positif si j’ose dire, ce sont les effets spéciaux, attention pas tous les effets spéciaux, non mécréant, juste les T-800 (Endosquelettes sans la peau) sur certains plans qui n’ont pas l’air d’avoir été créés par ordinateur et qui dans ce cas-là sont vraiment très beaux et bien réalisés.

Je trouve qu’il y a un air de ressemblance entre Linda Hamilton et Emilia Clarke.

Les points négatifs sont en vérité très simple, à part les trois points assez mineurs que j’ai cité plus haut rien ne va dans ce film, c’est un désastre monumental, une catastrophe et un putain d’accident industriel. La réalisation est vraiment plus que moyenne voir très passable par moment, l’action nonstop qui pour la plupart est dégueulasse car recréé entièrement par ordinateur ce qui donne une impression d’irréalisme vraiment désagréable et qui en plus de donner la nausée n’apporte aucun enjeu aux scènes d’actions. Les effets spéciaux numériques sont vraiment moches et juste pas plaisant à regarder. Le scénario crache allègrement sur l’héritage du premier et du deuxième épisode de la saga en plus de cracher sur les fans de ces mêmes films qu’ils idolâtraient et vénéraient.  Il ne respecte absolument rien et en plus d’être incompréhensible dans sa « recréation » pour ne pas dire « destruction » du mythe, il essaye d’effacer les scènes et les personnages mythiques des deux premiers épisodes de nos mémoires et de les remplacer par ses propres scènes et personnages moisis qui n’arrivent même pas à la cheville de certaines productions Asylum et c’est dire. Le twist bien que dévoilé dans les bandes annonces reste quand même naze et complètement stupide par rapport à la mythologie Terminator, en plus ce nouveau modèle de Terminator est moche et sans intérêt.

Horreur numérique quand tu nous tiens.

Les acteurs qui sont d’habitude bons, voire très bons sont devenus d’un mauvais et d’un ridicule inimaginable. Par exemple on retrouve Matt Smith que j’adore pour son incarnation du Doctor, qui dans ce film est vraiment minable en tant qu’acteur et personnage et ce n’est que la partie visible de l’iceberg. Par contre c’était la première fois que je voyais un film avec Jai Courtney et oui les légendes disent vrais, cet acteur est un des plus mauvais actuellement à Hollywood il est dans le top avec Shia Labœuf, Michael Biehn est un de mes acteurs préférés surtout grâce à son rôle de Kyle Reese dans le premier Terminator qui est un personnage que j’apprécie énormément, dans Genisys Jai Courtney arrive avec ses grands sabots en essayant de reprendre ce rôle mythique et l’échec ne pouvait pas être plus cuisant et ridicule.

Bref rapidement avant de conclure cette critique qui ne devait pas être aussi longue, il y a aussi le fait que le film est devenu une parodie de lui-même car tout au long du film il y a énormément de scènes censé nous faire rire qui ne fonctionnent tout simplement pas car toujours désamorcées par l’effet que j’aime appeler « Vous avez vu nous aussi on est Méta, on se moque de nous même, vous avez vu c’est drôle, non ? » mais non justement ce n’est pas drôle parce que quand vous essayez de faire ce qui est tendance il faut d’abord comprendre pourquoi c’est tendance et comment ce genre d’humour fonctionne avant d’essayer de le reproduire misérablement dans son film.

L’effet Méta raté dans toute sa splendeur.

Dernière chose avant de remballer, la musique est vraiment mauvaise moi qui me réjouissait à l’idée d’entendre pour la première fois le thème de Terminator dans une salle de cinéma, ils ont réussi à me gâcher mon plaisir avec des morceaux soit très mauvais, soit trop génériques et surutilisés dans les Blockbuster Hollywoodiens actuels.

Ceci conclut mon expérience avec ce film, à la vue des visages pleins de désespoir à la fin de la séance je n’étais pas le seul à avoir souffert durant cette séance bien trop longue. Donc vous connaissez un peu plus mon avis sur Terminator Genisys, je m’excuse si le texte était un peu brouillon mais le film l’est tout autant, pour résumer ma pensée sur ce film en une phrase je dirais que Terminator Genisys, c’est comme le gentil monsieur en impair et lunettes noires qui te propose un bonbon à la sortie de l’école, tu sais que tu vas aimer la petite partie où tu mangeras le bonbon mais par contre tu sais que la grosse partie dans son van sera beaucoup moins réjouissante.

Axel

Partagez cet article sur vos réseaux sociaux:
Axel
Me retrouver

Axel

Le cinéma semble être une addiction dont on ne se débarrasse pas facilement. C'est pour partager cette passion que j'ai créé ce site, vous pouvez me lire dans les critiques que j'écris et aussi m'écouter dans les émissions audio produites par MoviesNerd.
Axel
Me retrouver
Axel

Axel

Le cinéma semble être une addiction dont on ne se débarrasse pas facilement. C'est pour partager cette passion que j'ai créé ce site, vous pouvez me lire dans les critiques que j'écris et aussi m'écouter dans les émissions audio produites par MoviesNerd.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *