• Cinéma,  Critiques,  Critiques au Cinéma

    Critique de “Kingsman : Le Cercle d’or” par E-Stark

    “Dites adieu aux Kingsman !” Julianne Moore – “Kingsman : Le Cercle d’or” de Matthew Vaughn (2017) J’adore les fast-foods, d’ailleurs j’ai même mangé un gros burger après avoir vu Kingsman : Le Cercle d’or en salle. Mais ce qui est à la fois la qualité et le défaut d’un bon burger, c’est qu’au début c’est délicieux mais il finit par être compliqué à terminer car trop chargé. Kingsman, deuxième du nom, c’est un peu pareil. J’avais trouvé le premier volet relativement sympathique, c’était fun, coloré, irrévérencieux juste comme il faut, classe quand il fallait aussi et un poil trash, mais ça ne proposait pas grand chose sur le fond.…

  • Cinéma,  Critiques,  Critiques au Cinéma,  Les Avant-Premières

    “Kingsman : Le Cercle d’or” par Quentin

    Suite logique du phénomène pop sorti en 2015 et porteur du même titre, Kingsman : Le Cercle d’or est autant l’extension parfaite d’un univers d’une grande richesse que l’un des divertissements les plus généreux de l’année. Nullement une révolution du genre, pas non plus la bombe démentielle que fut le premier opus, le film se justifie pourtant parfaitement en tant que suite pure et simple, sans jamais prétendre talonner son prédécesseur. C’est sa plus grande qualité mais aussi son plus grand défaut, ce que le film gagne en grandiose, il le perd en effet de surprise. L’aspect assez fascinant qu’avait Kingsman premier du nom était sa façon de briser le cadre dans lequel s’était…

  • Adaptations,  Cinéma,  Critiques,  Critiques au Cinéma

    Critique de “Le Petit Prince” par E-Stark

    “On ne voit bien qu’avec le coeur. L’essentiel est invisible pour les yeux.” Antoine de Saint-Exupéry – Le Petit Prince (1943) Difficile d’adapter un roman comme Le Petit Prince, d’autant plus quand il s’agit de le porter à l’écran pour un public majoritairement composé d’enfants. Car une chose est sûre avec cette histoire c’est qu’elle possède plusieurs niveaux de lectures difficilement abordables par les plus jeunes. Si dans la forme Mark Osborne capte avec brio l’essence de l’histoire écrite par Saint-Exupéry, il peine en revanche avec le fond à captiver les plus petits (la preuve constatée en salle). Néanmoins il est difficile de bouder le film pour cela, tant il…