Adieu, Hans Gruber. Bye Bye le shérif de Nottingham. On se reverra après tout ce temps, Severus Rogue. Au revoir Alan Rickman.

 Un acteur est quelqu’un qui doit inventer, se laisser porter par son invention. – Michel Serrault

Quel triste début d’année que celui de 2016. Après avoir perdu notre grand Michel Galabru en France puis le monumental David Bowie,  voilà que d’autres grands noms nous ont quittés. a rickman  Un shérif, un juge, un escroc, un professeur et même un président sont partis. Mais je parle bien d’une seule et même personne et vous l’aurez compris, c’est Alan Rickman. Décédé le 14 janvier après s’être battu contre un cancer, l’annonce de sa mort a entraîné de vives réactions et a bouleversé des milliers de personnes de tout âge, jeunes comme plus vieux à travers le monde. Tout un chacun a en tête au moins un des films dans lequel il a joué ou qu’il a réalisé et se rappelle de sa voix si particulière. Et son décès m’a moi-même beaucoup émue, c’est la raison pour laquelle, j’ai décidé de lui rendre un petit hommage et de vous faire retourner plusieurs années en arrière pour se remémorer quelques-uns de ses plus grands rôles.

1/ Hans Gruber dans Piège de Cristal (Die Hard) – 1988

Les amateurs de films d’action connaissent forcément ce film réalisé par John McTierman : John McClane (Bruce Willis), un policier New-Yorkais, est pris au piège par un groupe d’escrocs mené par le fameux Hans Gruber. Ils se font passer pour des terroristes et kidnappent la femme de McClane, et à la fin, ils…Non, ce serait pas cool de tout dire. Le film a rencontré un succès considérable (surtout aux Etats-Unis), et a entraîné quatre suites. Mais le personnage de ce film qui a marqué les esprits est, bien entendu le méchant Hans Gruber, qui fut le premier rôle au cinéma de notre cher Alan, et pas le plus simple ! Il est vrai que quand on est un criminel on devrait être à l’aise en toutes circonstances, sauf que notre acteur avait beaucoup de mal à tourner les scènes avec des armes, sursautant à chaque coup de feu. Il est d’ailleurs possible d’observer qu’il a un mouvement de recul lorsqu’il tire sur Takagi. Le réalisateur lui a également offert une petite surprise : tenant absolument à jouer lui-même la chute de son personnage du haut de l’immeuble, un décompte a été appliqué, sauf qu’il a été lâché avant le : effet de surprise garanti, mais par forcément apprécié ! Mais ça ne l’a pas dégoûté des statuts de “grands vilains”, il a même pris un abonnement pour ces rôles. Là il est VRAIMENT surpris !

Lui, il est vraiment pas sympa !

Lui, il est vraiment pas sympa !

2/ Le Shérif de Nottingham dans Robin des Bois :Prince des Voleurs – 1991

Voilà une légende reprise maintes et maintes fois au cinéma et Alan Rickman fait donc partie de la longue liste des acteurs y ayant pris part, partageant la tête d’affiche avec Kevin Costner et Morgan Freeman (ce n’est pas rien !).

Mais dans cette version de Kevin Reynolds, point de nobles sentiments altruistes pour Robin, il n’est animé que par un désir de vengeance envers le Shérif de Nottingham, qui s’est approprié la terre où il a grandi, la régissant en bon despote.  Alan Rickman endosse superbement bien ce rôle et pourtant, il l’a refusé deux fois avant que le réalisateur accepte de lui laisser carte blanche pour ce rôle, lui offrant cette fameuse allure vile et cruelle.

3/  Le juge Turpin dans Sweeney Todd : le diabolique barbier de Fleet Street – 2007 

Ce n’est pas parce qu’on est méchant qu’on n’aime pas chanter, la preuve avec cette comédie musicale quelque peu gore -mais peut-être véridique- par le génie Tim Burton. Dans ce film, en plus d’être vraiment malfaisant, le juge Turpin est assez dérangeant.

Tiens, tiens, on les a vu ailleurs ces deux-là...

Tiens, tiens, on les a vu ailleurs ces deux-là…

Captivé par la beauté de la fiancée de Benjamin Barker (Sweeney), il organise l’arrestation tout à fait injuste de celui-ci pour courtiser cette femme. Manque de bol, elle n’est aucunement séduite par ce personnage véreux. Il élève alors sa fille en tant que pupille, projetant de l’épouser quand elle sera en âge. Cependant, il ne reconnaît pas Barker, revenu plusieurs années après sous un nouveau nom et décidé à faire payer tout ceci.  Pour la distribution de ce film, Tim Burton a directement jeté son dévolu sur Alan Rickman, le considérant comme son acteur préféré. Il trouvait que l’acteur collait parfaitement au personnage de Turpin.

4/ Le colonel Brandon dans Raisons et Sentiment- 1995

colonel brandonC’est dans  la romance qu’Alan s’illustre cette fois-ci. Et plus particulièrement dans une autre fameuse oeuvre de Jane Austen portée à l’écran par Ang Lee, mettant toujours en scène la société britannique de la fin du XIXe et ses principaux soucis : l’argent et le mariage. Alan Rickman est ici dans la peau de Christopher Brandon, un deuxième Darcy, l’orgueil en moins. Ici, il est épris d’une certaine Marianne Dashwood (Kate Winslet) qui elle, ne voit que part un autre homme qui finit par la laisser sans raison. Les sentiments du colonel Brandon en vers elle n’ont jamais faibli et il finit par avoir la considération de sa bien-aimée. Exit le rôle de grand méchant, ce film permet à Alan Rickman de montrer qu’il n’est pas bon qu’à jouer au hargneux de service et qu’il peut très bien se distinguer dans des rôles sans ambiguïté et avec de nobles sentiments. Son rôle est d’ailleurs très attachant en dépit du fait que la relation entre le colonel et Marianne soit quelque peu écourtée.

5/ Louis XIV dans Les Jardins du Roi – 2015 a little chaos

Ce film est l’un des derniers auxquels il ait participé et il n’a pas fait les choses à moitié puisqu’il l’a réalisé et, coécrit et a joué dedans. Dans Les Jardins du Roi, il a donc le rôle de Louis XIV, ce roi si mégalomane et aux désirs grandiloquents surtout pour son immense et cher château de Versailles pour lequel il fit des demandes particulières, pour son intérieur comme pour ses jardins. Mais je ne détaille pas trop puisque ce film fera l’objet d’une critique prochainement. En attendant, vous pouvez retrouver la bande-annonce ici.

Alan Rickman, contrairement à Louis XIV, possédait un petit budget pour la réalisation de ce film mais s’en sort néanmoins très bien, en tournant toutes les scènes au Royaume-Uni par exemple.  Il confie également que ce film, même s’il est qualifié d’historique, n’avait pas l’ambition de retranscrire des faits réels, le film fut pourtant critiqué pour son manque de réalisme. Car la volonté du réalisateur était tout autre comme il le déclare : «Mon film est avant tout une histoire d’amour et de création». Les Jardins du Roi, c’est aussi les retrouvailles entre Alan et Kate Winslet, qui avaient joué ensemble pour la dernière fois dans Raisons et Sentiments. Et, si vous vous y fiez bien, le visage de l’épouse de Le Nôtre (Helen Mccrory) vous rappellera certainement un autre film dans lequel elle joue avec le réalisateur de ce film !

6/ Severus Rogue dans Harry Potter – 2001 à 2011

Non, non, je ne l’ai pas oublié, jyou have your mother eyes‘ai simplement gardé le meilleur pour la fin ! C’est en effet LE rôle dont tout le monde se souvient, personnage détesté puis admiré qu’est Severus Rogue, il a en tout cas marqué les esprits.  Le personnage est de plus en plus important au fil de la saga, jusqu’à nous offrir un retournement de situation des plus surprenants  dans le dernier opus Harry Potter et Les Reliques de la Mort (2ème partie), revirement dont Alan Rickman était dans la confidence dès les premiers pas de son rôle. Les réalisateurs ont même déclaré qu’il refusait parfois leurs requêtes, de façon à ce que son jeu d’acteur soit toujours en harmonie avec cet aspect de Severus Rogue.  Il a d’ailleurs été le premier choix de J.K Rowling et son souhait se réalise quand Tim Roth refuse le rôle, Alan Rickman accepte avec pour seul demande un costume qui lui convient. Il cerne parfaitement son personnage, le qualifiant comme un homme vivant “entre des limites très étroites, aussi bien physiques qu’émotionnelles”. A la fin des dix ans où il a incarné ce personnage, il déclarera bel et bien que ce rôle a changé sa vie, vous pouvez d’ailleurs retrouver ici une de ses interviews faite peu après la fin du tournage du huitième et dernier film.

Bien sûr, cette liste (qui n’a rien d’un top) est loin de représenter toute sa vie de comédien car il a joué beaucoup d’autres  rôles, que ce soit au cinéma ou au théâtre et c’est aussi bien loin de résumer sa vie tout court. Mais l’exemple de ces six films montre qu’au travers de ceux-ci, cet acteur et son talent vivront toujours !

Partagez cet article sur vos réseaux sociaux:
Oriane

Oriane

Oriane, 18 ans, étudiante en Droit.
Littéraire et fleur bleue, mes goûts ne sont aucunement définis, je me balade donc à travers tous les genres, tous les sujets et toutes les époques. Moviesnerd me permet de faire se rencontrer deux de mes passions : le cinéma et l'écriture.
Je suis une vraie Potterhead à la limite de l'obsession pour la saga Harry Potter. Je possède un intérêt certain pour l'art, les livres, la philosophie, les jeux-vidéos et tout un tas d'autres choses !
Oriane
Oriane

Oriane

Oriane, 18 ans, étudiante en Droit. Littéraire et fleur bleue, mes goûts ne sont aucunement définis, je me balade donc à travers tous les genres, tous les sujets et toutes les époques. Moviesnerd me permet de faire se rencontrer deux de mes passions : le cinéma et l'écriture. Je suis une vraie Potterhead à la limite de l'obsession pour la saga Harry Potter. Je possède un intérêt certain pour l'art, les livres, la philosophie, les jeux-vidéos et tout un tas d'autres choses !

2 commentaires

  1. Un bien bel hommage que tu lui fais là Oriane !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *