Critique de “Carol” par Quentin

CAROL

C’est sous la caméra de Todd Haynes qu’évoluent les resplendissantes Cate Blanchett et Rooney Mara, dans une romance traitée dans toute sa normalité, passant au-delà des interdits de l’époque dans lequel le film s’inscrit. Fort d’une mise en scène soignée et d’une photographie allant jusqu’à la perfection, “Carol” est le récit d’une jeune femme qui va éclore au contact d’une personne qui lui est clairement opposée, qui va apprendre à dire “non”, faire ses propres choix, apprendre à (s’)aimer. Si il est surtout un long métrage à la gloire de la femme, le film est également le parfait contre-pied de toutes les romances interdites à fin tragique. Nous sommes certes face à un drame sur plusieurs points, cependant les personnages ne sont jamais considérés comme des victimes d’une société intolérante. C’est l’histoire pure et simple d’une femme qui en aime une autre, autour de cela gravitera plusieurs enjeux quant aux moeurs des années 50 (Carol est menacée de perdre la garde de sa fille car elle entretient une relation homosexuelle), mais le fait que le long métrage ne soit pas un “Brokeback Mountain” au féminin est ce qui en fait la plus grande réussite. Avant-gardiste d’une certaine façon, “Carol” voit déjà un futur où les romances entre personnes du même sexe pourront exister dans le septième art sans nécessiter d’être des tragédies à palme d’or. maxresdefaultComme capturées par ce grain photographique si particulier et susceptible de sortir vainqueur aux prochains Oscars, Therese Belivet et Carol Aird forment un couple de cinéma des plus saisissants. Les corps nus sont filmés avec respect et élégance et donne des scènes de sexe d’une grande maîtrise, ne tombant jamais dans le voyeurisme, juste dans le témoignage d’une passion charnelle et dévorante. Les prestations des deux actrices sont d’une grande justesse et Rooney Mara s’est ici confirmée définitivement à mes yeux comme l’une des actrices les plus brillantes de sa génération. Envoûtant, toujours très glamour et jamais stigmatisant, “Carol” donne tout simplement envie d’aimer, sans tabous ni concessions. Immanquable !

Note :  4/5.

“Carol” de Todd Haynes, sorti le 13 janvier 2016 dans les salles françaises, avec notamment Cate Blanchett, Rooney Mara, Sarah Paulson, …

Synopsis : Dans le New York des années 1950, Therese, jeune employée d’un grand magasin de Manhattan, fait la connaissance d’une cliente distinguée, Carol, femme séduisante, prisonnière d’un mariage peu heureux. À l’étincelle de la première rencontre succède rapidement un sentiment plus profond. Les deux femmes se retrouvent bientôt prises au piège entre les conventions et leur attirance mutuelle.

 

 

Partagez cet article sur vos réseaux sociaux:
Quentin
Me retrouver

Quentin

17 ans. Un peu trop accro au 7ème art, au citron et à Depeche Mode.

Quentin en 10 films :
Roméo + Juliette (1996)
La Belle et la Bête (1991)
Titanic (1997)
Shrek 2 (2004)
Edward aux mains d'argent (1990)
L'Empire contre-attaque (1980)
The Dark Knight, le chevalier noir (2008)
Ghost (1990)
Vaiana, la légende du bout du monde (2016)
Le Secret de Brokeback Mountain (2005)
Quentin
Me retrouver
Quentin

Quentin

17 ans. Un peu trop accro au 7ème art, au citron et à Depeche Mode. Quentin en 10 films : Roméo + Juliette (1996) La Belle et la Bête (1991) Titanic (1997) Shrek 2 (2004) Edward aux mains d'argent (1990) L'Empire contre-attaque (1980) The Dark Knight, le chevalier noir (2008) Ghost (1990) Vaiana, la légende du bout du monde (2016) Le Secret de Brokeback Mountain (2005)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *