Critiques au Cinéma

Les critiques de films qui ont été vus en salle par leurs auteurs lors de leurs sorties au cinéma. Alors assurez vous d'avoir choisi le bon siège, parce que le film est sur le point de commencer !

  • Cinéma,  Critiques,  Critiques au Cinéma

    Critique de “The Shape of Water” par E-Stark

    “Quand il me voit, il ignore en quoi je suis incomplète. Il me voit telle que je suis.” Signée par Sally Hawkins – “The Shape of Water” de Guillermo Del Toro (2017) Crimson Peak avait marqué par son ambiance gothique et baroque, Pacific Rim avait marqué par son ambiance colorée, Le Labyrinthe de Pan avait marqué par son audace, sa poésie et sa richesse visuelle. La Forme de l’eau n’est malheureusement pas le meilleur condensé qui soit du cinéma de Del Toro. Alors que le film s’annonçait plein de promesses et visuellement riche encore une fois, à l’instar de Crimson Peak d’ailleurs, mais à nouveau Guillermo Del Toro semble vouloir…

  • Cinéma,  Critiques,  Critiques au Cinéma

    Critique de “Call Me by Your Name” par E-Stark

    “Appelle-moi par ton nom et je t’appellerais par le mien.” Armie Hammer – “Call Me by Your Name” de Luca Guadagnino (2018) Dans la chaleur d’un été des années quatre-vingt, le jeune Elio s’apprête malgré-lui à vivre l’expérience qui bouleversera son existence, comme tant d’autres personnes avant lui. Une expérience d’amour, éphémère et déchirante. Luca Guadagnino nous invite à vivre le temps d’un été, la célébration d’un amour aussi fort que court. Un coup de foudre. La maison de vacances, les shorts et les soirées dansantes. On s’amuse, on joue de la musique, on rêve aussi et on lambine. On s’observe, puis finalement on se jette à l’eau, celle d’une…

  • Cinéma,  Critiques,  Critiques au Cinéma

    “Phantom Thread” par Quentin

    Couvrir la crasse de la condition humaine sous la beauté de la soie et des plats, Paul Thomas Anderson narre pour son huitième long métrage les amours merveilleusement pervers d’un éminent couturier, Reynolds Woodcock (fabuleux Daniel Day-Lewis), et de sa muse, la curieuse Alma Elson (Vicky Krieps, grande révélation). D’un rythme facilement repoussant, Phantom Thread est à bien des égards une oeuvre fascinante. Dans ce jeu de domination, Reynolds et Alma avancent tel des pions d’échec le tout sous le regard de “la vieille ça et ça” du héros, la magnétique soeur Woodcock, Cyril (Oscar pour Lesley Manville s’il vous plaît !). Plus qu’un jeu, Phantom Thread est une danse macabre entre deux grands talents…

  • Cinéma,  Critiques,  Critiques au Cinéma

    “3 Billboards, Les Panneaux de la vengeance” par Quentin

    Martin McDonagh, le réalisateur, avait taillé le personnage sur mesure pour l’immense Frances McDormand, c’est même après de longues discussions que seul son époux, Joel Coen (qui l’avait dirigé dans Fargo en 1996 et offert son premier oscar), parvint à la convaincre d’accepter ce que nous pouvons qualifier d’ores et déjà du rôle de sa vie. Un regard glaçant et des punchlines cinglantes masquant un cœur brisé, McDormand est Mildred Hayes, sorte de mère courage faisant face à la police raciste et désinvolte de son patelin, qu’elle considère incompétente dans la traque du meurtrier de sa fille. Trois panneaux publicitaires mettront la ville à feu et à sang, trois panneaux…

  • Cinéma,  Critiques,  Critiques au Cinéma

    Critique de “Star Wars Episode VIII : Les Derniers Jedi” par E-Stark

    “Laisse mourir le passé, tue-le s’il le faut.” Adam Driver – “Star Wars : Les Derniers Jedi” de Rian Johnson (2017) Alors que J.J. Abrams ramenait Star Wars sur le devant de la scène en 2015 avec Le Réveil de la Force, dans un déferlement de réactions de toutes sortes de la part des fans, Rian Johnson devait en 2017 avec Les Derniers Jedi à la fois offrir une suite cohérente et amener les puristes de la saga à ressortir de la salle avec une meilleure impression que celle laissée par l’épisode précédent. [Je vais spoiler et je m’en excuse, je vous invite donc à découvrir le film avant de…

  • Cinéma,  Critiques,  Critiques au Cinéma

    Critique de “Coco” par E-Stark

    “Tes ancêtres seront toujours là pour te guider.” Sofia Espinosa, la voix de Mamà – “Coco” de Lee Unkrich et Adrian Molina (2017) Alors qu’en 2015 Pixar bousculait à nouveau le monde de l’animation avec Vice-Versa et dans une très moindre mesure confirmait tout de même sa puissance visuelle avec Le Voyage d’Arlo, le studio à la lampe de bureau revient en 2017 avec Coco, aussi singulier qu’émouvant. On se souvient encore de la chanson de Jessie dans Toy Story 2 qui était là pour mieux raconter l’histoire, première fois que le studio usait d’une chanson pour traduire l’émotion d’un personnage, à l’instar du studio Walt Disney qui en a…

  • Cinéma,  Critiques,  Critiques au Cinéma

    Critique de “Justice League” par E-Stark

    “Le Monde a besoin de Superman.” Ben Affleck – “Justice League” de Zack Snyder et Joss Whedon (2017) Alors que Wonder Woman au début de l’été 2017, semblait être le film qui allait inverser la tendance dans le DC Extented Universe, Justice League quant à lui se profilait comme la grosse réunion de super-héros, aussi casse-gueule qu’intrigante. Ah oui, je spoile un peu, vous êtes prévenu. J’ai un rapport assez compliqué aux films du DC Extented Universe, d’un côté j’adore ces personnages qui au fur et à mesure que je les découvre me touchent beaucoup, je m’en rend compte. Mais d’un autre côté les films, dans leurs versions cinéma, me…

  • Cinéma,  Critiques,  Critiques au Cinéma

    Critique de “Thor : Ragnarok” par E-Stark

    “Asgard n’est pas un pays, c’est un peuple.” Idris Elba – “Thor : Ragnarok” de Taika Waititi (2017) Taika Waititi est un grand malade ! Voilà comme ça c’est dit, c’est fait. Le dernier segment de Thor est là et s’avère être une bonne surprise. Grâce à une solide réalisation orchestrée par Taika Waititi, que l’on avait pu voir dans le très drôle Vampires en toute intimité réalisé par Jemaine Clement, le dernier né des studios Marvel est une aventure colorée et drôle qui sait aussi se montrer épique et même touchante quand il le faut. Là où le premier volet peinait parfois à captiver, la faute à une écriture…

  • Cinéma,  Critiques,  Critiques au Cinéma

    Critique de “Kingsman : Le Cercle d’or” par E-Stark

    “Dites adieu aux Kingsman !” Julianne Moore – “Kingsman : Le Cercle d’or” de Matthew Vaughn (2017) J’adore les fast-foods, d’ailleurs j’ai même mangé un gros burger après avoir vu Kingsman : Le Cercle d’or en salle. Mais ce qui est à la fois la qualité et le défaut d’un bon burger, c’est qu’au début c’est délicieux mais il finit par être compliqué à terminer car trop chargé. Kingsman, deuxième du nom, c’est un peu pareil. J’avais trouvé le premier volet relativement sympathique, c’était fun, coloré, irrévérencieux juste comme il faut, classe quand il fallait aussi et un poil trash, mais ça ne proposait pas grand chose sur le fond.…

  • Cinéma,  Critiques,  Critiques au Cinéma,  Les Avant-Premières

    “Kingsman : Le Cercle d’or” par Quentin

    Suite logique du phénomène pop sorti en 2015 et porteur du même titre, Kingsman : Le Cercle d’or est autant l’extension parfaite d’un univers d’une grande richesse que l’un des divertissements les plus généreux de l’année. Nullement une révolution du genre, pas non plus la bombe démentielle que fut le premier opus, le film se justifie pourtant parfaitement en tant que suite pure et simple, sans jamais prétendre talonner son prédécesseur. C’est sa plus grande qualité mais aussi son plus grand défaut, ce que le film gagne en grandiose, il le perd en effet de surprise. L’aspect assez fascinant qu’avait Kingsman premier du nom était sa façon de briser le cadre dans lequel s’était…

  • Cinéma,  Critiques,  Critiques au Cinéma

    “120 battements par minute” par Quentin

    Je dois vous parler de ce film tout comme celui-ci se devait d’exister. Oui, 120 battements par minute est de ces œuvres qui changent une vie. Trois semaines que je l’ai découvert en salles, trois visionnages depuis, ressentis de manières très différentes. Enfin une troisième et dernière fois en compagnie de celle sans qui je ne serais pas là pour écrire ces lignes aujourd’hui. Dire au revoir à ce long métrage en compagnie de ma mère pris très vite une tournure logique dans mon esprit, tout comme le parcours du protagoniste s’achève auprès de la sienne. Où commencer, quoi aborder… Tout d’abord vous dire que j’ai vécu chacun de ces…

  • Cinéma,  Critiques,  Critiques au Cinéma

    Critique de “Spider-Man : Homecoming” par E-Stark

    “Si tu n’es rien sans ce costume, alors ça veut dire que tu n’en n’es pas digne.” Robert Downey Jr. – “Spider-Man : Homecoming” de Jon Watts (2017) Spider-Man fait donc son grand retour à l’écran après deux pétards mouillés, malgré la bonne volonté d’Andrew Garfield. L’écurie Marvel récupère d’un commun accord avec Sony son plus jeune poulain au sein de son grand univers partagé de super-héros. Dans ce nouveau film c’est sous les traits du sympathique Tom Holland que l’homme-araignée tisse sa toile sous la houlette du plus charismatique des Avengers : Tony Stark. Le film insuffle un vrai vent de fraîcheur dans le MCU, il se présentait un…