Cinéma,  Critiques,  Critiques au Cinéma

Critique de « Buzz l’Eclair » par E-Stark


« Cette combinaison est un symbole,

elle ne protège pas que toi mais l’univers tout entier ! »

François Civil, la VF de Buzz l’Eclair – « Buzz l’Eclair » d’Angus MacLane (2022)

Après Alerte rouge en début d’année sur Disney+, voilà que Pixar revient sur le devant de la scène, pas en streaming non ! Mais bien en salles … pour échouer au box office.

 

Alors oui c’est vrai le projet semble un peu opportuniste et effectivement il ne s’agit clairement pas non plus d’un Pixar majeur. Cela ne justifie pas vraiment non plus l’accueil pour le moins tiède qui est réservé au film. Buzz l’Eclair n’est certes pas une révolution ou un coup de maître comme on pu l’être Monstres et CompagnieLes IndestructiblesRatatouilleVice-Versa ou encore Le Monde de Némo et bien évidemment Toy Story, néanmoins le film ne ment pas sur ce qu’il propose. Son seul défaut à mes yeux réside dans le fait qu’il nest pas vraiment une grande aventure spatiale. Certes c’est un véritable film de science-fiction et avec toutes les références que cela implique, à Star Wars bien sûr, mais curieusement plus à Star Trek je trouve, mais l’ensemble est finalement bien plus proche d’un film intimiste que de la grande aventure. Ce qui n’est pas en temps normal un reproche, et d’ailleurs le film traite habilement son sujet ici, mais quand on commence le film par un texte nous expliquant en quelques lignes que l’on va découvrir le long-métrage dont est issu le jouet éponyme de la saga Toy Story, LE film qui a fait rêver le jeune Andy, on s’attend évidemment à autre chose.

Pour ma part je ne m’attendais pas forcément à quelque chose de l’envergure d’un Star Wars (même si cela aurait été vraiment fou quand on sait ce que Pixar peut faire), mais peut-être plus à quelque chose de l’ordre de Solo : A Star Wars Story, pas une référence je sais, mais en terme de narration et d’aventure stand alone. Le contexte s’y prêtait bien. Mais néanmoins cela ne veut pas dire que Buzz est un mauvais film loin de là, puisqu’il maîtrise très bien ce qu’il entreprend. On pourrait voir un parrallèle entre le Buzz de ce film et le Woody de Toy Story mais c’est plus subtil, puisque ce film-ci nous parle de l’égau du ranger de l’espace, alors que Woody (qui certes à de l’égau aussi) est finalement plus une sorte de figure paternelle de substitution. Buzz est un héros plus classique disons, et c’est d’ailleurs là son point fort puisque cela permet au film d’explorer son humanité.

Peut-être que finalement Buzz l’Eclair malgré des péripéties classiques, est un film trop surprenant. Il ne nous donne pas vraiment ce que l’on attendait de lui, à l’inverse il nous narre une histoire plus intimiste. N’est-ce pas ce que Pixar fait depuis près trente ans ? Raconter une grande histoire à travers le prisme de personnages aux caractéristiques très distinctes et fortes ? Ici Buzz va apprendre l’humilité et l’éthique, bien au-delà de tout ce pourquoi il a été formé en tant que ranger de l’espace finalement. En cela je trouve que le film fonctionne assez bien. Du reste il faut évidemment souligner que tout est incroyable visuellement, et peu importe que le film ne marche pas en salles, il est pourtant fait POUR la salle. Tout fourmille de détails, des rayures sur la combinaison en passant par les décors des planètes. A cela il faut ajouter une galerie de personnages sympathiques et bien amenés, Buzz en tête bien sûr, mais aussi sa coéquipière Hawthorne et le chat-droïde Sox, clairement pour faire du merchandising derrière (et ça marche car je suis faible), mais terriblement efficace dans le film.

 

 

Alors bon, en effet Buzz l’Eclair n’est pas un film Pixar majeur, mais néanmoins bien qu’il ne propose finalement pas ce à quoi on s’attendait, il aborde assez justement les thématiques qu’il met en place. Pas un grand Pixar donc, mais certainement pas le pire non plus.

Buzz l'Eclair

7

Ma note :

7.0/10

Les Plus

  • De bonnes thématiques.
  • Visuellement époustouflant !
  • Une bonne histoire ...

Les Moins

  • ... qui n'est pas vraiment celle que l'on attendait.
  • Un Pixar qui fait le job, mais pas un film majeur du studio.

Cinéphile parfois cinéphage, j'aime écrire et lire des critiques. Je voue un véritable culte à Terrence Malick et Tim Burton, mais je suis d'une manière générale assez éclectique en matière de cinéma. Bonne lecture ... ou pas !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Notre site utilise des Cookies, nous vous conseillons de vous renseigner sur les Cookies et leurs fonctionnements en cliquant sur le lien suivant.  En savoir plus