Critique de “Men, Women & Children” par E-Stark

Men-women-and-children-featured

men-women-children-jennifer-garner-kaitlyn-dever“Penses à prendre ton portable ma chérie, pour que je puisse te traquer.”

Jennifer Garner – “Men, Women & Children” de Jason Reitman (2014)

Je n’attendais pas spécialement grand chose de “Men, Women & Children”, même si j’ai vraiment beaucoup aimé “Last Days of Summer”, le premier cru 2014 de Jason Reitman.

MEN, WOMEN & CHILDRENDifficile de ne pas tomber dans la bêtise conventionnelle quand on aborde un tel sujet. Pointer l’écart entre deux générations à travers le médium de la communication, ce n’est pas une entreprise facile. Heureusement Jason Reitman est armé d’une justesse efficace, et il fait de “Men, Women & Children” un film chorale, absolument passionnant.
Chaque pan du sujet est habilement dosé et montré, et en plus de cela, il s’agit d’un vrai film de cinéma. La mise en scène a toute son importance, et un soin du détail a été apporté au métrage également. Des incrustations des conversation textos, en passant par des inserts écran judicieux, Reitman donne de la teneur à son oeuvre par des mécanismes simples mais qui fonctionnent.
men-women-children-tv-spotSi bien que l’on se laisse prendre au jeu, et que au final on parvient à se rendre compte que le film s’avère réaliste. En cela il faut bien avouer que Reitman rempli parfaitement son contrat, nous sommes ici face à un film qui ne prend pas de gants et qui dépeint ce qu’il doit dépeindre. Cela sans pour autant oublier de jouer avec la dramaturgie du propos, et la finesse des acteurs.
D’ailleurs parlons en du casting, autant “Last Days of Summer” était intimiste et mettait en lumière la merveilleuse Kate Winslet, et Josh Brolin, “Men, Women & Children” offre plusieurs rôles également très savoureux.
En tête on retiendra évidemment le couple formé par Ansel Elgort et Kaitlyn Dever, mais n’oublions pas aussi Jennifer Garner qui bien que dans un rôle un peu plus caricatural, s’avère très juste. Adam Sandler n’est pas en reste, tout comme l’excellente Judy Greer que l’on ne voit pas assez souvent. Emma Thompson se fait narratrice omnisciente de cette histoire, et sa voix délicate sied parfaitement.

MEN, WOMEN & CHILDREN

C’est donc pour ma part une excellente surprise que ce “Men, Women & Children”. Jason Reitman sait piquer là où il faut pour parvenir à dépeindre à la fois une génération et ses divers facteurs. Passionnant !

Ma note : 9/10

Partagez cet article sur vos réseaux sociaux:
E-Stark
Me retrouver

E-Stark

Cinéphile parfois cinéphage, j'aime écrire et lire des critiques. Je voue un véritable culte à Terrence Malick et Tim Burton, mais je suis d'une manière générale assez éclectique en matière de cinéma.

Bonne lecture ... ou pas !
E-Stark
Me retrouver
E-Stark

E-Stark

Cinéphile parfois cinéphage, j'aime écrire et lire des critiques. Je voue un véritable culte à Terrence Malick et Tim Burton, mais je suis d'une manière générale assez éclectique en matière de cinéma. Bonne lecture ... ou pas !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *