Critique de “Les Gardiens de la Galaxie Vol. 2” par E-Stark

“Je s’appelle Groot !”

Vin Diesel (toujours) dans le rôle de Groot – “Les Gardiens de la Galaxie Vol. 2” de James Gunn (2017)

Après une introduction réussie en 2014, les anti-héros les plus dingues de la galaxie reviennent dans un second volume tout aussi réussi que le précédent.

Alors que la plupart des films Marvel se suivent et se ressemblent, sans pour autant être déplaisants, Les Gardiens de la Galaxie avait marqué par son originalité. Cette suite provoque la même sensation, c’est une bulle d’oxygène au sein du Marvel Cinematic Universe. Pourtant ici tout était quasiment joué d’avance. On reprend le même réalisateur, on sert une bande-annonce qui rappelle tous les bons moments du premier film et on joue à fond la carte du “mignon” avec Baby Groot. Heureusement ce second opus s’avère plus surprenant que cela.

Les Gardiens de la Galaxie Vol.2 est le parfait mélange d’une écriture simple mais robuste, un humour décomplexé, de l’action épique et de générosité visuelle. A l’instar du premier volet, tout fonctionne très bien ici. Chaque personnage est intéressant et s’avère développé en conséquence de son importance dans l’histoire. Si on en apprend plus sur les origines de Peter Quill, on découvre aussi la relation complexe qui unit Gamora à sa soeur Nebula, le lien direct avec Thanos qui sera sûrement le grand méchant des prochains films. Mais à côté de cela on retrouve aussi les coqueluches du public, ces personnages qui rendent cette aventure burlesque à la fois drôle et accessible pour tous les spectateurs : Rocket Racoon et Groot. Ces derniers pourraient faire office de comic-reliefs et pourtant ils ont eux aussi droit à un développement digne de ce nom. Groot passe du statut de protecteur à celui de protégé, outre son aspect d’adorable brindille, le petit être végétal en plus de faire rire est l’un des éléments clés de cette histoire. Rocket quant à lui gagne en profondeur et met une nouvelle fois ses compétences au service de l’histoire.

N’omettons pas non plus les second-rôles qui eux aussi possèdent toute leur importance. Si parmi les personnages principaux, Chris Pratt et Zoe Saldana offrent de bonnes interprétations, Michael Rooker en Yondu est toujours aussi excellent et même ici très juste. Quant à Dave Bautista il fait le job et nous régale souvent de ses répliques. Kurt Russell lui aussi trouve ici un rôle dans lequel il semble pouvoir déployer tout son potentiel en terme de comédie et d’action. Même Pom Klementieff en Mantis n’a pas à rougir. A vrai dire ce qui fait la richesse du film ce n’est pas tant son scénario qui même s’il est bien écrit et solide, ne demeure pas pour autant très original. Ce n’est pas non plus ce déferlement visuel et cet univers cool et riche, tout cela nous le connaissons déjà. Non vraiment le film tire sa force de sa galerie de personnages qui lui confèrent une véritable énergie à la fois comique et narrative.

Maintenant reste à voir comment tout cela va se joindre aux prochains films du Marvel Cinematic Universe. J’avais eu quelques réserves dans le premier film concernant les personnages qui se détachaient beaucoup des super-héros habituels, cependant cela s’avère être aussi leur force. Du peu que l’on a vu pour le moment de la nouvelle génération des super-héros Marvel, avec le prochain Spider-Man sous les traits de Tom Holland ou bien encore le Ant-Man de Paul Rudd et le Doctor Strange de Benedict Cumberbatch, ils se pourraient bien que les Gardiens trouvent parfaitement leur place.

En tout cas une chose est sûre c’est que si ce nouveau film n’invente rien, il n’en demeure pas moins très réussi. En proposant un approfondissement des personnages au sein d’une histoire aussi loufoque qu’épique, James Gunn signe ici un second volet qui ne manque pas de singularité. Les Gardiens de la Galaxie s’avèrera sûrement être avec le temps une valeur sûre et un segment qui compte au sein du Marvel Cinematic Universe.

Ma note : 8,5/10

Partagez cet article sur vos réseaux sociaux:
E-Stark
Me retrouver

E-Stark

Cinéphile parfois cinéphage, j'aime écrire et lire des critiques. Je voue un véritable culte à Terrence Malick et Tim Burton, mais je suis d'une manière générale assez éclectique en matière de cinéma.

Bonne lecture ... ou pas !
E-Stark
Me retrouver
E-Stark

E-Stark

Cinéphile parfois cinéphage, j'aime écrire et lire des critiques. Je voue un véritable culte à Terrence Malick et Tim Burton, mais je suis d'une manière générale assez éclectique en matière de cinéma. Bonne lecture ... ou pas !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *