Critique de “Les Indestructibles” par Quentin

 

Les-Indestructibles

Il s’agit de mon film d’animation préféré et il fêtera ses dix ans le 24 Novembre prochain, l’occasion pour moi de revenir dessus à travers cette critique.

Ce qui je pense fonctionne le plus avec ce film, c’est sa satyre de la société actuelle et ses personnages auxquels tout le monde peut s’identifier. Avec “Les Indestructibles” on rentre directement dans l’intimité des supers-héros, au début du long métrage c’est sous leur meilleur jour qu’on fait la rencontre du couple phare : Helen et Bob Parr, alias M. Indestructible et Elastigirl, et puis les années passent et c’est mariés, parents et avec quelques kilos en plus qu’on les retrouve. Et c’est ce que je trouve génial. “Les Indestructibles”, c’est un peu le fantasme de tous les fans de comics, connaître l’évolution de leurs héros, cet “après” où plus rien de transcendant n’est censé se produire dans leurs petites vies, et pourtant…

Autre facteur positif : le scénario, à en faire rougir certaines grosses productions, on garde en mémoire ses nombreuses thématiques et ses multiples clins d’oeil savoureux au 7ème art en général, c’est d’une telle intelligence et d’une telle fluidité dans son exécution que les 2h03 de film passe à toute vitesse. Scénario Fluide… et animation fluide ! c’est de toute beauté ! Pixar atteignait déjà, en 2004, des sommets en terme de réalisme, on croirait presque voir un film en live action tant c’est soigné au niveau des graphismes et de la mise en scène.

Les indestructibles The incredibles 2003 Réal:Brad Bird

L’écriture des dialogues est également superbe : c’est drôle, les punchlines sont excellentes et on en redemande. Dans les situations où les problèmes familiaux sont abordés, on ne peut qu’une fois de plus s’identifier aux personnages. Si le film est assez convenu dans sa deuxième partie, on ne peut s’empêcher d’aimer tant l’écriture est excellente et la parodie des James Bond dans laquelle le film tombe est hilarante. La bande son, justement, n’est pas sans rappeler celle de la célèbre franchise d’espionnage britannique. Passons à l’ambiance du film, si le comique est bien entendu présent, c’est peut être le long métrage le plus sombre des studios Pixar, parfois très cynique et dure dans sa première partie, avant le feu d’artifice que constitue son final.

Indestructibles et irrésistibles, les protagonistes du long métrage sont ceux d’un véritable chef d’oeuvre, résultat d’un travail colossal, m’ayant marqué à jamais et en ayant marqués beaucoup d’autres. Un bijou.

Note : 5/5.

Quentin.

“Les Indestructibles” de Brad Bird, sorti dans les salles françaises le 24 Novembre 2014, avec les voix originales de Craig T. Nelson, Holly Hunter, Samuel L. Jackson, …

Synopsis : Bob Parr était jadis l’un des plus grands super-héros de la planète. Tout le monde connaissait “Mr. Indestructible”, le héros qui, chaque jour, sauvait des centaines de vies et combattait le mal. Mais aujourd’hui, Mr. Indestructible est un petit expert en assurances qui n’affronte plus que l’ennui et un tour de taille en constante augmentation.
Contraint de raccrocher son super costume quinze ans plus tôt à la suite d’une série de
lois ineptes, Bob et sa femme, Hélène, ex-Elastigirl, sont rentrés dans le rang et s’efforcent de mener une vie normale avec leurs trois enfants.
Rongeant son frein, rêvant de repasser à l’action, Bob bondit sur l’occasion lorsqu’une mystérieuse convocation l’appelle sur une île lointaine pour une mission top-secret. Il va découvrir que derrière cette alléchante proposition, se cache un génie malfaisant avide de
vengeance et de destruction.

Partagez cet article sur vos réseaux sociaux:
Quentin
Me retrouver

Quentin

17 ans. Un peu trop accro au 7ème art, au citron et à Depeche Mode.

Quentin en 10 films :
Roméo + Juliette (1996)
La Belle et la Bête (1991)
Titanic (1997)
Shrek 2 (2004)
Edward aux mains d'argent (1990)
L'Empire contre-attaque (1980)
The Dark Knight, le chevalier noir (2008)
Ghost (1990)
Vaiana, la légende du bout du monde (2016)
Le Secret de Brokeback Mountain (2005)
Quentin
Me retrouver
Quentin

Quentin

17 ans. Un peu trop accro au 7ème art, au citron et à Depeche Mode. Quentin en 10 films : Roméo + Juliette (1996) La Belle et la Bête (1991) Titanic (1997) Shrek 2 (2004) Edward aux mains d'argent (1990) L'Empire contre-attaque (1980) The Dark Knight, le chevalier noir (2008) Ghost (1990) Vaiana, la légende du bout du monde (2016) Le Secret de Brokeback Mountain (2005)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *