Critique de “La Belle et la Bête” par E-Stark

Me retrouver

E-Stark

Cinéphile parfois cinéphage, j'aime écrire et lire des critiques. Je voue un véritable culte à Terrence Malick et Tim Burton, mais je suis d'une manière générale assez éclectique en matière de cinéma.

Bonne lecture ... ou pas !
E-Stark
Me retrouver

“Les mois se firent des années et le prince perdait tout espoir d’échapper à cette malédiction, car en réalité, qui pourrait apprendre un jour à aimer une Bête ?” Hattie Morahan – “La Belle et la Bête” de Bill Condon (2017) Au départ une peur, fondée à juste titre, puis…

Continuer la lecture

Critique de “Dans l’ombre de Mary, la promesse de Walt Disney” par E-Stark

Me retrouver

E-Stark

Cinéphile parfois cinéphage, j'aime écrire et lire des critiques. Je voue un véritable culte à Terrence Malick et Tim Burton, mais je suis d'une manière générale assez éclectique en matière de cinéma.

Bonne lecture ... ou pas !
E-Stark
Me retrouver

Il n’est de plus cruel châtiment qu’un remord perpétuel. Tom Hanks dans le rôle de Walter Elias Disney – “Dans l’ombre de Mary, la promesse de Walt Disney” de John Lee Hancock (2013) Il est assez facile et compréhensible d’être sur la réserve à la découverte d’un film comme Dans…

Continuer la lecture

Critique de “Men, Women & Children” par E-Stark

Me retrouver

E-Stark

Cinéphile parfois cinéphage, j'aime écrire et lire des critiques. Je voue un véritable culte à Terrence Malick et Tim Burton, mais je suis d'une manière générale assez éclectique en matière de cinéma.

Bonne lecture ... ou pas !
E-Stark
Me retrouver

“Penses à prendre ton portable ma chérie, pour que je puisse te traquer.” Jennifer Garner – “Men, Women & Children” de Jason Reitman (2014) Je n’attendais pas spécialement grand chose de “Men, Women & Children”, même si j’ai vraiment beaucoup aimé “Last Days of Summer”, le premier cru 2014 de…

Continuer la lecture

Critique de “Love Actually” par Quentin (Christmas Week)

Me retrouver

Quentin

19 ans. Poufsouffle un peu trop accro au 7ème art, au citron et à Depeche Mode.
Ma cinéphilie vogue entre Titanic, La Belle et la Bête et les fantasmes de Tim Burton.
Quentin
Me retrouver

Aussi célèbre soit-il, je n’ai eu l’occasion de découvrir “Love Actually” que la semaine dernière lors de sa diffusion sur M6, et quel bonheur que m’a procuré ce long métrage durant ses 2h10 !. Pour faire simple, il ferait croire en l’amour à n’importe qui. “Love Actually” a bien quelque…

Continuer la lecture