Critique de “Vampires en toute intimité” par E-Stark

WWDITS_1400x2100_Final_with_unison_logo

lv4ihXnzQAuPf5CeCz3G_ShadowsThumb

“Personne ne va bouffer les caméramans. Bon à la limite celui-là mais c’est tout !”

Alexandre Astier, VF de Jemaine Clement dans la Version Française Originale – “Vampires en toute intimité” de Jemaine Clement et Taika Waititi (2015)

Si il y a bien des créatures qui ont été mainte fois représentées au cinéma, c’est bien les vampires. On se souvient du faux documentaire comique de Vincent Lanoo sur le même sujet bien sûr, on pourrait d’ailleurs penser que Vampires en toute intimité ne fait que reprendre l’idée.

Seulement voilà, là où Vampires de Vincent Lanoo peinait vraiment à captiver, la faute à un vrai manque d’enjeux scénaristiques, Vampires en toute intimité fait le choix d’instaurer une trame plus classique. C’est un choix judicieux car tout l’intérêt du film repose sur cette trame qui laisse place à la fois à l’humour, à la mise en avant de tous les personnages et aussi bien sûr à la manipulation des clichés vampiriques.
La force du film réside également en cela, dans cette manière de pointer tout ce qui personnifie le vampire en l’adaptant avec l’époque où se déroule l’histoire, ce qui entraîne des gags évidemment mais aussi tout un tas de question sur ce qu’est l’immortalité par exemple. Après tout quoi de plus complexe comme thématique à aborder dans une comédie, que celle de la vie éternelle ? C’est ici que se loge à la fois les enjeux comiques mais aussi dramatiques du film, car si l’humour a toute sa place au sein du métrage, la dramaturgie aussi. Sans chercher à bouleverser (il n’en n’a pas la prétention), Vampires en toute intimité parvient à mettre en avant la face sombre de la condition de vampire, pour mieux traiter de sujet plus communs, comme le deuil, la séparation ou bien le désir de postérité.
Évidemment pour porter tout cela il faut un casting solide, et les acteurs sans être exceptionnels insuffle ce qu’il faut à leur protagoniste pour les rendre à la fois attachants et drôles. Certaines répliques et situations sont à mourir de rire, sans compter que le film se paie aussi le luxe de faire référence à d’autres oeuvres du cinéma de vampires. On pense notamment au Nosferatu de Murnau ou au Dracula de Coppola par exemple.

maxresdefault

Vampires en toute intimité est une excellente surprise, un found-footage habile et drôle qui n’oublie pas non plus de mettre en valeur toute la richesse de son sujet. Du e-Cinéma très réjouissant !

Ma note : 8/10

Partagez cet article sur vos réseaux sociaux:
E-Stark
Me retrouver

E-Stark

Cinéphile parfois cinéphage, j'aime écrire et lire des critiques. Je voue un véritable culte à Terrence Malick et Tim Burton, mais je suis d'une manière générale assez éclectique en matière de cinéma.

Bonne lecture ... ou pas !
E-Stark
Me retrouver
E-Stark

E-Stark

Cinéphile parfois cinéphage, j'aime écrire et lire des critiques. Je voue un véritable culte à Terrence Malick et Tim Burton, mais je suis d'une manière générale assez éclectique en matière de cinéma. Bonne lecture ... ou pas !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *