Critique de “Sea of Trees” par Axel

Sea Of treesJe crois que je n’ai jamais ressenti autant d’émotion, été aussi captivé et absorbé devant un film que devant « Sea of Trees » (« Nos Souvenirs » en Français, mais j’utiliserais le titre anglais plus représentatif du film et franchement plus beau). Pour cette critique je voulais écrire uniquement la phrase « Ce film est un pur chef d’œuvre, le meilleur film que j’ai pu voir depuis très longtemps, ne cherchez pas plus loin, ne lisez pas plus et foncez au cinéma pour voir cette merveille », mais bon je me suis dis qu’il fallait que je développe quand même un peu plus pour vous donner envie d’aller payer votre place pour voir ce film, donc j’essayerais de faire vite.

« Sea of Trees » est réalisé par Gus Van Sant, un réalisateur que j’apprécie beaucoup et qui est en passe, avec ce film, de devenir l’un de mes réalisateurs préféré. Il filme avec une délicatesse et une poésie rarement atteinte, sa mise en scène sert magnifiquement le propos et lui permet de raconter son histoire avec des cadrages habilles, des compositions de plans vraiment inventives, des mouvements de caméras splendides et une utilisation du flou et du focus qui permet de représenter l’état d’esprit du personnage principal. Toutes ces techniques de mises en scènes se fondent parfaitement dans l’histoire et s’intègre d’une manière très naturelle dans le film. Les décors sont splendides et majestueux tout en étant oppressants et anxiogènes par moment ce que Gus Van Sant a su capturer à la perfection. J’étais tellement pris dans l’histoire et la beauté de la mise en scène que je n’ai pas tellement fait attention au jeu des acteurs mais ils ont réussi à me transporter dans cet univers donc je pense pouvoir dire sans crainte qu’ils ont réussi à merveille leur travail d’acteur, Matthew McConaughey tout en subtilité interprète à la perfection son personnage, Ken Watanabe est très touchant et Naomi Watts est tout aussi parfaite.

Sea of trees 2L’histoire est magnifique, prenante et envoûtante, elle prend son temps pour installer son ambiance mais on ne s’ennuie pas un seul instant, je n’ai pas pu quitter l’écran des yeux un seul instant, j’étais avec les personnages du début à la fin. Je me suis pleinement investi dans cette histoire et suis passé par énormément d’émotions différentes mais toutes aussi fortes les unes que les autres, je suis sorti de la salle les jambes coupés, le corps tremblant et des sueurs froides dans la colonne vertébrale, le film m’a fait un énorme effet que ce soit sur le niveau psychologique ou physique j’ai pleinement ressenti le film, ce que je n’avais plus ressenti depuis « Black Swan ». L’histoire réserve son lot de rebondissements, de suspens et de révélations que j’ai trouvé vraiment astucieuses et parfaitement disséminées au fil des une heure cinquante de film, je pourrais vous en parler des heures mais je ne veux pas vous spoiler l’histoire car celle-ci s’apprécie le plus en n’en sachant quasiment rien. Pour finir un rapide mot sur la musique qui est splendide, magnifique et juste exceptionnelle, que ce soit la musique originale de Mason Bates, il s’agit de son premier film et la maîtrise et le lyrisme dont il fait preuve sont incroyable, et les chansons qui parsème le film viennent le compléter de la plus belle des manière possibles.

THE SEA OF TREESVoilà, j’ai fait de mon mieux pour vous retranscrire mon sentiment après le visionnage de ce film, pour moi il s’agit d’un des meilleurs films que j’ai vu pas que cette année, mais en fait de toute ma vie. Il a résonné avec moi ( je vous assure que je ne suis pas un dépressif suicidaire), mais le film m’a profondément touché comme peu de films ont su le faire aussi justement, j’ai omis pas mal de choses dans cette critique dont j’aurais voulu parlé, mais je ne voulais pas allonger inutilement cette critique. Le fait de me dire que ce film a été sifflé à Cannes me rend fou, déjà que je ne tenais pas en très grande estime les personnes de ce festival, maintenant je sais que ce sont des personnes que je n’aime vraiment pas (pour être poli). Alors peut être que je suis dithyrambique, peut être que vous ne ressentirez pas ce que j’ai ressenti devant ce film et je peux parfaitement le comprendre, mais s’il vous plaît donnez lui une chance, vous ne le regretterez peut être pas.

Axel

Partagez cet article sur vos réseaux sociaux:
Axel
Me retrouver

Axel

Le cinéma semble être une addiction dont on ne se débarrasse pas facilement. C'est pour partager cette passion que j'ai créé ce site, vous pouvez me lire dans les critiques que j'écris et aussi m'écouter dans les émissions audio produites par MoviesNerd.
Axel
Me retrouver
Axel

Axel

Le cinéma semble être une addiction dont on ne se débarrasse pas facilement. C'est pour partager cette passion que j'ai créé ce site, vous pouvez me lire dans les critiques que j'écris et aussi m'écouter dans les émissions audio produites par MoviesNerd.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *