Critique de “Seul sur Mars” par Quentin

077179.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

Avec “Seul sur Mars”, Ridley Scott signe ici son 23 ème long métrage, petit frère de trois films qualitativement décevants lorsqu’on connaît les capacités du maître. Qui aurait cru danser, pleurer, rire et s’émerveiller de nouveau devant une oeuvre de celui que tant de monde avait essayé d’enterrer ? C’est pourtant bien ce qui se passe durant les 2h25 que dure le film. Étonnamment décomplexé et intelligent, le long métrage est peut être à l’heure qu’il est ma plus grosse surprise de l’année. Réflexion bluffante sur la condition humaine et film d’aventure accompli, c’est à un très bon cru que nous avons droit. Commençons par le casting. On avait retrouvé un Matt Damon fatigué l’an dernier dans le splendide “Interstellar” de Christopher Nolan, et pour ainsi dire, l’acteur était même le seul et unique défaut du long métrage à mes yeux. Sa prestation est ici pourtant à l’opposé, où il trouve peut être son meilleur rôle depuis des années, si ce n’est depuis le début de sa carrière. Drôle, charismatique, attachant, on sent une préparation hors normes de l’acteur pour interpréter le botaniste Mark Watney, déjà dans la lignée des futurs grands personnages de cinéma. Intéressons nous maintenant au casting féminin, dont les représentantes ne sont pas des moindres puisqu’on y retrouve la géniale Jessica Chastain, qui campe ici un rôle à la hauteur de son talent. Forte et juste, il se pourrait bien que Chastain devienne l’inspiration de toute une génération d’actrices à venir : Un modèle, une idole. Elle est accompagnée de la ravissante Kate Mara, toujours très naturelle et agréable, toute en sobriété et talent dans son jeu. Le très riche casting du film se compose aussi d’un élégant Sebastian Stan, prouvant qu’il sait parfaitement faire autre chose que les Soldats de l’hiver pour Marvel, et d’encore une jolie pléiade de stars telles que Sean Bean, Kristen Wiig ou Chiwetel Ejiofor qui s’en sortent tous très bien. Passé le point du casting, j’insisterais sur l’importance de découvrir le film en trois dimensions. En effet, la réalisation épouse à merveille cette technologie utilisée à mal depuis bien des années, et l’immersion est entière. Parlons-en de la réalisation !. C’est très certainement la plus soignée que vous verrez cette année, tout est tellement fluide, c’est la magie du cinéma qui opère et l’écriture du film qui apporte un réalisme peut être même plus fort que celui proposé par “Gravity” il y a deux ans. On note également l’excellente bande son du film, rythmé par les musiques disco de la commandante Melissa Lewis, personnage de Jessica Chastain, qui ne fait qu’apporter encore plus de légèreté au long métrage. Une fois sortie de salle, on ne peut s’empêcher de penser que c’était peut être ça qui aura manqué au réalisateur ces dernières années : Ce soupçon d’innocence et de naiveté qui a finalement fait toute la différence. Certains trouverons sûrement à redire sur la fin, mais elle n’est que la suite logique de tout ce que le film aura proposé depuis sa première scène, et sied donc parfaitement à l’ensemble de l’oeuvre, dont on ressort le sourire aux lèvres.

Assurément l’un des must cinématographiques de l’année, “Seul sur Mars” a remporté un franc succès depuis sa sortie sur le sol américain, et devrait avoir encore de beaux jours devant lui avec une sortie française prévue demain. Mars n’attend que vous, courez !.

(Et pour vous donner une petite idée de ce qui vous attend, écoutez ceci :

  • https://www.youtube.com/watch?v=iqyDyXySaZc
  • https://www.youtube.com/watch?v=cXt-e4sjB_4                              )

Note : 4,5/5.

“Seul sur Mars” de Ridley Scott, sorti le 21 octobre 2015 dans les salles françaises, avec notamment Matt Damon, Jessica Chastain, Kristen Wiig, Jeff Daniels, …

Quentin.

Partagez cet article sur vos réseaux sociaux:
Quentin
Me retrouver

Quentin

17 ans. Un peu trop accro au 7ème art, au citron et à Depeche Mode.

Quentin en 10 films :
Roméo + Juliette (1996)
La Belle et la Bête (1991)
Titanic (1997)
Shrek 2 (2004)
Edward aux mains d'argent (1990)
L'Empire contre-attaque (1980)
The Dark Knight, le chevalier noir (2008)
Ghost (1990)
Vaiana, la légende du bout du monde (2016)
Le Secret de Brokeback Mountain (2005)
Quentin
Me retrouver
Quentin

Quentin

17 ans. Un peu trop accro au 7ème art, au citron et à Depeche Mode. Quentin en 10 films : Roméo + Juliette (1996) La Belle et la Bête (1991) Titanic (1997) Shrek 2 (2004) Edward aux mains d'argent (1990) L'Empire contre-attaque (1980) The Dark Knight, le chevalier noir (2008) Ghost (1990) Vaiana, la légende du bout du monde (2016) Le Secret de Brokeback Mountain (2005)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *