• Cinéma,  Critiques,  Critiques au Cinéma

    Critique “Le Retour de Mary Poppins” par E-Stark

    Michael – “C’est un bonheur de vous revoir !” Mary Poppins – “En effet je vous le confirme.” Ben Whishaw et Emily Blunt – “Le Retour de Mary Poppins” de Rob Marshall (2018) Dans la pléthore de projets de suites, de remakes, de reboots ou chose plus rare, de films originaux, s’il y en a bien un que je n’avais pas vu venir c’est bien cette suite à Mary Poppins. N’ayons pas peur des mots, à sa sortie en 1964 le film de Robert Stevenson pour le compte de la Walt Disney Company était une petite révolution. Notamment grâce à cette séquence animée qui si elle ne représente finalement qu’une…

  • Cinéma,  Critiques,  Critiques au Cinéma

    Critique de “Kingsman : Le Cercle d’or” par E-Stark

    “Dites adieu aux Kingsman !” Julianne Moore – “Kingsman : Le Cercle d’or” de Matthew Vaughn (2017) J’adore les fast-foods, d’ailleurs j’ai même mangé un gros burger après avoir vu Kingsman : Le Cercle d’or en salle. Mais ce qui est à la fois la qualité et le défaut d’un bon burger, c’est qu’au début c’est délicieux mais il finit par être compliqué à terminer car trop chargé. Kingsman, deuxième du nom, c’est un peu pareil. J’avais trouvé le premier volet relativement sympathique, c’était fun, coloré, irrévérencieux juste comme il faut, classe quand il fallait aussi et un poil trash, mais ça ne proposait pas grand chose sur le fond.…

  • Cinéma,  Critiques,  Critiques au Cinéma,  Les Avant-Premières

    “Kingsman : Le Cercle d’or” par Quentin

    Suite logique du phénomène pop sorti en 2015 et porteur du même titre, Kingsman : Le Cercle d’or est autant l’extension parfaite d’un univers d’une grande richesse que l’un des divertissements les plus généreux de l’année. Nullement une révolution du genre, pas non plus la bombe démentielle que fut le premier opus, le film se justifie pourtant parfaitement en tant que suite pure et simple, sans jamais prétendre talonner son prédécesseur. C’est sa plus grande qualité mais aussi son plus grand défaut, ce que le film gagne en grandiose, il le perd en effet de surprise. L’aspect assez fascinant qu’avait Kingsman premier du nom était sa façon de briser le cadre dans lequel s’était…

  • Cinéma,  Critiques,  Le Vidéo Club MoviesNerd

    Critique de “Kingsman : Services Secrets” par E-Stark

    “Je suis une saloperie de catholique, j’ai des relations sexuelles en dehors du mariage avec mon amant juif et black, qui travaille dans une clinique d’avortement. Alors vive Satan, et passez une bonne après-midi madame.” Colin Firth – “Kingsman : Services Secrets” de Matthew Vaughn (2015) Toute cette hype autour de ce Kingsman a de quoi refroidir, alors comme à mon habitude, c’est après la tempête que je décide de rattraper mon retard. Que peut on attendre d’un film comme Kingsman en voyant sa bande-annonce ? Un film qui se la joue “cool” avec visiblement beaucoup de références (à Tarantino notamment et aux James Bond évidemment), une ambiance plutôt décalée…

  • Cinéma,  Critiques,  Critiques au Cinéma

    Critique de “Kingsman – Services Secrets” par Quentin

    “C’est à ses manières… que l’on juge un homme”. – Harry Hart (Colin Firth) C’est tellement rare et tellement bon de voir un long métrage aussi inspiré à Hollywood de nos jours, qu’on ne peut que s’incliner face au talent de Matthew Vaughn. “Kingsman – Services Secrets” est un pur concentré de jouissance visuelle et scénaristique sur 2h09. Extrêmement riche dans ses trouvailles et dans ses dialogues, le film est d’une générosité absolument dingue. De mémoire de cinéphile, aucun film, même parmi les plus grands Tarantino, ne m’a apporté autant d’amusement. Une des grandes raisons de la réussite du long métrage réside dans son casting, dont le plaisir de tourner ces…

  • Cinéma,  Critiques,  Le Vidéo Club MoviesNerd

    Critique de “Love Actually” par Quentin (Christmas Week)

    Aussi célèbre soit-il, je n’ai eu l’occasion de découvrir “Love Actually” que la semaine dernière lors de sa diffusion sur M6, et quel bonheur que m’a procuré ce long métrage durant ses 2h10 !. Pour faire simple, il ferait croire en l’amour à n’importe qui. “Love Actually” a bien quelque chose de magique, dans son idéalisation des relations amoureuses finalement très bien ancrées dans la réalité, et c’est ce qu’il y a de plus beau. On croit à toutes les histoires qui nous sont narrées et on en redemande !. Le casting est excellent et tiré de la crème de la crème (anglaise – pardon) des acteurs britanniques actuels :…