• Cinéma,  Critiques,  Critiques au Cinéma

    « 120 battements par minute » par Quentin

    Je dois vous parler de ce film tout comme celui-ci se devait d’exister. Oui, 120 battements par minute est de ces œuvres qui changent une vie. Trois semaines que je l’ai découvert en salles, trois visionnages depuis, ressentis de manières très différentes. Enfin une troisième et dernière fois en compagnie de celle sans qui je ne serais pas là pour écrire ces lignes aujourd’hui. Dire au revoir à ce long métrage en compagnie de ma mère pris très vite une tournure logique dans mon esprit, tout comme le parcours du protagoniste s’achève auprès de la sienne. Où commencer, quoi aborder… Tout d’abord vous dire que j’ai vécu chacun de ces…

  • Critiques,  Critiques de Séries actuelles,  Série

    « Skam » par Quentin.

    Kjære Skam, T’écrire est un exercice qui m’est extrêmement difficile, car je n’écris pas simplement à une série, à un divertissement, à un objet de fiction, mais à n’en pas douter bien plus que ça. Skam, merci de m’avoir reconnecté au monde. De m’avoir permis d’ouvrir les yeux sur les amis merveilleux qui me supportent aujourd’hui, de m’avoir permis d’en rencontrer d’autres qui m’ont porté vers l’adolescent épanoui que je suis maintenant. Plus encore de m’avoir fait comprendre que j’étais aimé, immensément aimé. Merci de m’avoir montré la valeur de la vie qui m’était donné, chose pour laquelle je te serai toujours reconnaissant. Merci pour Sana, qui m’a appris à…

  • Critiques,  Critiques au Cinéma

    Critique de « Moonlight » par Quentin

    Ces nuances de bleu me hanteront pour longtemps. Ces nuances que j’ai moi-même traversées, que je traverse encore et que nous traversons tous, celles de la quête de soi, celles qui nous créent et nous détruisent, celles qui font ce que l’on est malgré ce que l’on aimerait être, celles qui font que l’on pleure, que l’on rit, et avant toute chose, celles qui font que l’on aime. C’est sous ces mêmes nuances de bleu qu’évolue Chiron à travers trois étapes charnières de sa vie : L’enfance, l’adolescence et l’âge adulte. Trois étapes qui schématisent cette oeuvre d’art sur pellicule pleine de poésie, criante de vérité. Barry Jenkins (réalisateur du…

  • Cinéma,  Critiques,  Critiques au Cinéma

    Critique de « The Neon Demon » par Quentin

    Poupée d’égocentrisme entourée de hyènes affamées, Jesse porte en elle la douce noirceur du dernier souffle de l’adolescence. Envolée l’innocence, envolés les sourires glacés, l’héroïne du nouveau long métrage de Nicolas Winding Refn est un composé de complexité, dont Elle Fanning (Super 8, Maléfique, Somewhere, …), son interprète, se délecte sans retenue. Monstre de charisme, grâce de tous les instants, l’actrice âgée de dix-huit ans impressionne tant elle a déjà tout d’une grande. Jesse est peut être le meilleur personnage créé par l’artiste à ce jour, chacune des ses apparitions irradie l’écran. Sublimée par la caméra du metteur en scène danois, la jeune femme avance lentement vers la lumière, celle du succès…

  • Cinéma,  Critiques,  Le Vidéo Club MoviesNerd

    Critique de « Match Point » par Quentin

    Il y a dans « Match Point » quelque chose d’éternel. Un regard amer d’une authenticité incroyable sur tout un pan de notre société, sur l’amour et la place peut être trop importante qu’on laisse au hasard et à la chance dans nos vies. En décrivant l’ascension sociale de Chris Wilton, jeune et ambitieux professeur de tennis issu d’un milieu modeste, Woody Allen va non seulement dénoncer l’hypocrisie d’une bourgeoisie conservatrice appuyée sur le paraître, mais également pousser le spectateur dans ses propres retranchements en l’amenant à se poser diverses questions existentielles, au final toutes plus terrifiantes de vérité les unes que les autres. Si Jonathan Rhys-Meyers (Les Tudors, Alexandre, Belle du…

  • Cinéma,  Critiques,  Critiques au Cinéma

    Critique de « Carol » par Quentin

    C’est sous la caméra de Todd Haynes qu’évoluent les resplendissantes Cate Blanchett et Rooney Mara, dans une romance traitée dans toute sa normalité, passant au-delà des interdits de l’époque dans lequel le film s’inscrit. Fort d’une mise en scène soignée et d’une photographie allant jusqu’à la perfection, « Carol » est le récit d’une jeune femme qui va éclore au contact d’une personne qui lui est clairement opposée, qui va apprendre à dire « non », faire ses propres choix, apprendre à (s’)aimer. Si il est surtout un long métrage à la gloire de la femme, le film est également le parfait contre-pied de toutes les romances interdites à fin tragique. Nous sommes certes face…

  • Cinéma,  Critiques,  Critiques au Cinéma,  Les Avant-Premières

    Critique de « The Revenant » par Quentin

    Habité et remarquable, « The Revenant » est incontestablement l’une des expériences cinématographiques les plus fortes de ces dernières années.   C’était les grands yeux bleus d’Emma Stone qu’Alejandro González Iñárritu filmait l’année dernière dans son splendide « Birdman ». Cette année, c’est ceux de Leonardo DiCaprio qu’il va tenter de sonder durant ces deux heures trente six de film. L’acteur n’a jamais été aussi bon que dans « The Revenant », et dieu seul sait à quel point son jeu était parfait dans le reste de sa filmographie. Une palette de jeu époustouflante, de la rage à la tristesse en passant par le désespoir, un engagement physique herculéen et un charisme toujours très présent, Leonardo…

  • Cinéma,  Critiques,  Le Vidéo Club MoviesNerd

    Critique de « Soyez sympas, rembobinez » par Quentin

    Le Cinéma pour tous. Pour son cinquième long métrage, Michel Gondry, réalisateur français à qui nous devons notamment l’excellent « Eternal Sunshine of the Spotless Mind » et le fascinant « The We and the I », porte un regard tendre et intelligent sur l’art qui est le sien tout en innovant avec beaucoup de savoir-faire pour produire un sentiment de nouveau sur le paysage cinématographique. Plus qu’une simple comédie, « Soyez sympas, rembobinez » est un véritable cri du coeur envers ce qui fait le cinéma, le vrai, tout en jonglant avec des thématiques très pertinentes traitant par exemple de l’image du père et de l’accessibilité d’un art. Situé dans un quartier new-yorkais défavorisé des années…

  • Cinéma,  Critiques,  Critiques au Cinéma,  Les Avant-Premières

    Critique du film « Hunger Games – La Révolte : Partie 2 » [Sans Spoilers] par Quentin

    Harry Potter a accompagné mon enfance puis m’a amené à Katniss Everdeen, enrôlée malgré elle dans une révolte qui la dépasse. Hunger Games a en quelques sortes représenté une autre étape de mon existence : l’adolescence. L’âge où l’innocence s’en va pour laisser place aux doutes que la vie nous impose, où chacun se construit, commence a adopter des convictions et devenir petit à petit une personne adulte concernée par l’évolution de notre société et de notre monde. Je n’irai pas comparer mon parcours à celui de Katniss, évidemment, je n’ai pas eu à défier d’état totalitaire jusqu’ici (quoique des cours de mathématiques sont presque aussi nocifs que des jeux…

  • Cinéma,  Critiques,  Les Avant-Premières

    Critique de « Seul sur Mars » par Quentin

    Avec « Seul sur Mars », Ridley Scott signe ici son 23 ème long métrage, petit frère de trois films qualitativement décevants lorsqu’on connaît les capacités du maître. Qui aurait cru danser, pleurer, rire et s’émerveiller de nouveau devant une oeuvre de celui que tant de monde avait essayé d’enterrer ? C’est pourtant bien ce qui se passe durant les 2h25 que dure le film. Étonnamment décomplexé et intelligent, le long métrage est peut être à l’heure qu’il est ma plus grosse surprise de l’année. Réflexion bluffante sur la condition humaine et film d’aventure accompli, c’est à un très bon cru que nous avons droit. Commençons par le casting. On avait retrouvé un…

  • Cinéma,  Critiques,  Critiques au Cinéma

    Critique du film « Everest » par Quentin

    C’est sans attentes particulières que je me suis rendu à l’avant-première d’ « Everest » hier soir. Grand casting, postulat très prometteur et bande annonce suffisamment intéressante pour m’avoir poussé à faire le déplacement dans les salles obscures afin de découvrir le long métrage, c’est ce qui m’avait motivé à découvrir le nouveau film du réalisateur islandais Baltasar Kormákur. Tiré d’une histoire vraie, le film suit l’expédition d’un groupe d’alpinistes menés par Rob Hall (très juste Jason Clarke) & Scott Fischer (excellent Jake Gyllenhaal), dont le rêve le plus fou est d’atteindre le sommet de l’Everest. Très vite, ce qui devait être l’accomplissement du rêve de doute une vie va…

  • Cinéma,  Critiques,  Critiques au Cinéma

    Critique de « Jurassic World » par Quentin

    Je n’avais pas prévu d’écrire quoique ce soit sur ce film qui déchaîne les foules et affole les compteurs du box office depuis presque deux mois maintenant, mais une envie subite après un récent second visionnage m’a pris aujourd’hui, et je me retrouve donc à vous parler de ce fameux « Jurassic World », réalisé par Colin Trevorrow et donc situé 22 ans après le tout premier opus, chef d’oeuvre intemporel qui marquera toute une génération de cinéphiles et de fans passionnés. Je fais partie de ceux qui auront saisit l’occasion de découvrir ce classique avec la sortie du quatrième opus, et autant dire que je n’ai pas regretté le voyage une…

Notre site utilise des Cookies, nous vous conseillons de vous renseigner sur les Cookies et leurs fonctionnements en cliquant sur le lien suivant.  En savoir plus